Zona Cero - Gilberto Villarroel

Le Chili est un grand pays d’Amérique du Sud. Grand par son impressionnante longueur, 4300 km tout le long du Pacifique, du Pérou au Cap Horn, grand par une histoire longue et tumultueuse faite de colonisation, de bruit, de fureur, d’indépendance et d’un nombre non négligeable de périodes autoritaires plus ou moins explicites. Le Chili est le pays d’origine de Gilberto Villarroel et, après l’avoir longé par la mer dans Lord Cochrane et le trésor de Selkirk , il lui rend un hommage appuyé et dirais-je amoureux dans Zona Cero , son dernier roman publié en français Aux Forges de Vulcain. Chili, aujourd’hui. Gabriel, un ex-journaliste de guerre un peu rangé des voitures couvre un championnat de surf à Valparaiso. C’est alors qu’un très violent tremblement de terre secoue le pays. Gabriel échappe au tsunami qui suit le séisme mais son inquiétude est grande, tant pour l’état de la capitale, Santiago, que pour la santé de Sabine, sa compagne, qui y est coincée à l’avant-dernier étage d’un de

Hope you guess my name

Hola peuple ébahi !

Si tu te demandes s'il serait judicieux de te délester de quelques piécettes pour acquérir l'opuscule intitulé "Sympathies for the devil" du diabolique Thomas Day, qui, s'il n'a pas inventé le titre, a au moins écrit ce qui dort entre les couvertures, sache que l'insigne Gromovar en disait déjà beaucoup de bien il y a quelques années (le dit Gromovar jouait encore souvent aux jeux de rôles, ça se sent). Sa chronique est ici. Tu sais ce qui te restes à faire.

Sympathies for the devil, Thomas Day

Commentaires

Efelle a dit…
J'en garde un bon souvenir, il y a un texte exceptionnel dans le lot.
Gromovar a dit…
Yep, "La notion de génocide nécessaire".
A noter que dans quelques années, quand le livre numérique sera correctement établi, ce sera le type de livre qui sera téléchargé avec sa BO pour écoute en direct.

De la bonne série B fort honnête en tout cas, qui me fait souvent penser à Tarantino dans la démarche. Un génial fanboy est souvent préférable à un auteur original mais besogneux...
Gromovar a dit…
Vrai qu'avec la BO, ça aurait de la gueule.