Vertèbres - Morgane Caussarieu

Avril 1997, Vieux-Boucau-les Bains, dans les Landes. Jonathan dit Jojo, un écolier de dix ans, est enlevé, emmené dans une camionnette par une « femme à barbe » si l'on en croit les témoignages de Sasha et Brahim, ses deux amis présents au moment des faits. Après une semaine d'inquiétude sourde pour la population de la petite station balnéaire – et singulièrement pour Sasha, Brahim, et Marylou, la mère de Jojo – l'enfant reparaît. Retrouvé par la gendarmerie sur une aire d'autoroute, Jojo est hagard, mutique, il a une vilaine blessure au flanc, et surtout, surtout, il a perdu toute la graisse qui faisait de lui un obèse morbide, diabétique entre autres pathologies. Réapparaître spontanément après un enlèvement est déjà étrange, mais réapparaître en ayant perdu 50 kilos en 7 jours, là, on dépasse l'entendement de quiconque. Qu'importe, dans l'immédiat, ce « détail ». La gendarmerie est contente d'avoir retrouvé un enfant vivant après 48 heures, ses amis s

Roboratif


Après 650 pages de Judge Dredd en deux tomes, je fais une légère indigestion de mutants, d'aliens, de mafieux, de vampires, de dinosaures, de bon juges, et de mauvais juges.
Dans ce second volume, il y a essentiellement deux longs récits : la traversée de la Terre Maudite, effectuée par Dredd pour livrer un vaccin à Méga City Two sur la côte Ouest, et la tyrannie de Juge Cal, contre laquelle Dredd va mener la résistance. Ces deux récits sont plutôts meilleurs, car plus développés, que les histoires courtes qu'on trouvait dans le premier tome, mais, je le répète, deux tomes en enfilade, c'est un peu beaucoup. Il va me falloir du citrate de bétaïne.
Judge Dredd, Intégrale t2, Collectif

Commentaires

Guillmot a dit…
Gare à l'indigestion !
Gromovar a dit…
Je vais commencer Who fears death ? de Nnedi Okorafor, pour changer d'ambiance. Du post-apo africain. Normalement, que du bon :)
Eric Nieudan a dit…
J'ai acheté un Best Off en VO l'année dernière, et même si j'ai bien apprécié, j'ai trouvé que ça avait pas mal vieilli, narrativement parlant.

Comme tu le dis, Dredd, c'est mythique, mais c'est lourd.
Gromovar a dit…
Malheureusement, en effet.