Conan Le dieu dans le sarcophage - Headline - Civiello

Juste un petit mot de rien du tout parce qu'il ne faudrait pas que chroniquer Conan en BD devienne une habitude . " Le dieu dans le sarcophage " est le onzième volume des adaptations de Conan en BD chez Glénat. " Le dieu dans le sarcophage " est l'une des toutes premières nouvelles de Howard mettant en scène le personnage du Cimmérien. Après quelques éléments de background sur les civilisations maléfiques qui précédèrent dans l'Histoire le très inquiétant royaume de Stygie, on y voit un Conan engagé par un noble pour voler une coupe de grande valeur dans le trésor d'un riche collectionneur. Catastrophe, quand le barbare arrive sur les lieux de son forfait à venir il tombe sur le cadavre du collectionneur, et sur un garde qui le met en joue avec son arbalète. Catastrophe bis, arrivent sur ces entrefaites le chef du conseil inquisitorial de la ville, Demetrius, accompagné du brutal Dionus, chef des pandores locaux, et de quelques gardes armés. Arrivé s

Stilnox


"Magiciennes et sorciers" est la seconde anthologie publiée par Mnémos à l'occasion des Imaginales. Elle m'a paru bien inférieure à la première, "Rois et capitaines", qui était déjà bien moyenne.
Point de fantastique ici (ou à la marge) mais essentiellement de la fantasy, historique parfois. C'est un choix ; pourquoi pas ? Ce qui pose problème dans ce recueil, c'est qu'il y a écrit "Nouvelles de commande" à l'encre invisible sur la couverture. Les auteurs présents ne se sont visiblement pas trop fatigués, et je ne suis pas sûr qu'ils étaient tous inspirés par le thème (à preuve, beaucoup d'auteurs ont simplement recyclé leur univers ou leur personnage principal dans une optique Tintin ou Martine). La lecture de ce recueil a été un long ennui, à deux ou trois exceptions près dont j'ai envie d'embrasser les auteurs pour les remercier. Les voici :

Coeur de serpent de Sire Cédric est un bon conan-like qui, à défaut d'être original, est bien réalisé. Dès les premières lignes on sait où on se trouve tant les références sont correctement exploitées.

Toiles déchirées de Charlotte Bousquet est un joli texte sur la grandeur, la décadence, la trahison, et la vengeance, agréable à lire même s'il souffre d'une certaine lenteur.

T'humilierai de Justine Niogret est sans doute le meilleur par la tension et le malaise qu'il parvient à induire en seulement quelques pages, preuve d'une grande maîtrise littéraire C'est le seul texte dans lequel je sois entré émotionnellement.

Le crépuscule des maudites de Sylvie Miller et Philippe Ward est un bon texte de fantasy historique, crépusculaire, et au contexte original.

L'Autre de Pierre Bordage est un récit intelligent qui montre comment la frustration sexuelle et la rumeur ont conduit des milliers de femmes au bucher. Si on a aimé, il faut aller lire The Hangman's Daughter.

Au final, lire "Magiciennes et sorciers" ne fut qu'un ténébreux orage, traversé çà et là par de brillants soleils.

Magiciennes et sorciers, anthologie

L'avis d'Efelle

L'avis de Lelf

L'avis de Serafina

Commentaires

Guillaume44 a dit…
Mouais bof, ça me dit rien non plus.
Gromovar a dit…
Tu t'en porteras bien. Je commence à m'inquiéter d'avoir commandé Victimes et Bourreaux du coup.
dabYo a dit…
Je viens de finir Victimes & Bourreaux, c'est beaucoup plus correct
Gromovar a dit…
Je l'ai dans ma pile alors tu em redonnes un peu d'espoir.