Sandman Nightmare Country 1 - Tynion IV - Estherren

BLOG EN MODE DÉGRADÉ ON REFERA MIEUX QUAND ON POURRA MIEUX. JUSQUE LÀ, LECTEUR, POUR ENCORE QUELQUES MOMENTS, IL TE FAUDRA ACCEPTER DE ME FAIRE CONFIANCE SUR JUSTE DEUX OU TROIS LIGNES. Sortie chez Urban du tome 1 du cycle Sandman Nightmare Country , traduit par l'incontournable Patrick Marcel. L'infâme Corinthien y est de retour dans le monde, à la recherche d'un autre cauchemar mortel, celui-ci non créé par Dream. Aidé de deux monstres sadiques à mi-chemin entre des Cénobites de Hellraiser et le couple Travolta/Jackson de Pulp Fiction , le mystérieux nouveau cauchemar, à l'origine inconnue, assassine tous ceux qui peuvent le repérer ; il traque ici notamment une jeune artiste qui a le malheur de le voir quand les autres ne le peuvent pas, et dont l'entourage est la tragique victime collatérale de ce don. Comme dans le brillant The Nice House on the Lake (qui sort d'ailleurs en VF chez Urban et que je conseille très vivement) , J. Tynion IV plonge le lecteur

Tigre de papier


Une fois n'est pas coutume, chronique d'un petit livre de "L'école des loisirs". "Mao et moi", joliment illustré, raconte la Révolution culturelle vue par les yeux d'un enfant qui l'a vécue. Arrestations, embrigadement, propagande, Chen Jiang Hong a tout vécu, et le restitue dans un petit ouvrage vite lu mais difficile à oublier ; la marque de la qualité. Destiné à priori aux jeunes mais lisible avec grand plaisir par un adulte, "Mao et moi" rappellera à tous que la Révolution culturelle, menée par les Gardes Rouges, n'a pas consisté à faire tourner en rond des produits culturels. Les ex-mao feraient bien d'y jeter un coup d'oeil, s'ils n'ont pas vu le fascinant "Vivre" de Zhang Yimou.
Chen Jiang Hong, Mao et moi

Commentaires

LolaEtc a dit…
Pour l'avoir lu, "petit ouvrage vite lu mais difficile à oublier", je plussoie :p
Illustrations marquantes aussi. Prix un peu hard tout de même ^^ La rançon de la qualité ?
Gromovar a dit…
Pour le prix, certes. Le rapport prix/temps de lecture n'est pas exceptionnel.