La Grande Guerre de Charlie - Mills - Colquhoun

Charley's War – " La Grande Guerre de Charlie " – est une BD de Pat Mills dessinée par Joe Colquhoun et publiée sous forme de courts strips de trois puis quatre pages dans la revue Battle Picture Weekly entre 1979 et 1988. Le label français Delirium en a publié une intégrale en dix volumes ; pour fêter ses dix ans d'existence il sort aujourd’hui une ouvrage de belle taille contenant l'intégralité des épisodes consacrés à la Bataille de la Somme assortis d'interviews des auteurs et de reproductions de certaines couvertures. Il fallait bien que je m'y plonge. Décidé à montrer les horreurs et la cruauté sans nom d'une Grande Guerre dont on pensait bêtement qu'elle serait la Der des Ders, Mills le fait à travers le personnage de Charlie, un jeune Anglais de 16 ans guère futé mais très patriote qui s'engagea en mentant sur son âge quand on lui dit que son roi avait besoin de lui. Arrivé en France au milieu des  Pals Batallion , Charlie se retrouve

Challenge Winter Time Travel


Avant de commencer le challenge Winter Time Travel de Lhisbei je vais procéder à une petite récapitulation des déjà chroniquées.

Dans l'ordre où j'ai retrouvé les chroniques :

Rex Mundi

H.P.L.

Ordre noir

The mammoth book of alternate histories

Pêché mortel

Boneshaker

Projet Renaissance

Jennifer Government (je pense que c'est une uchronie)

Les sentinelles

Le club des policiers yiddish

Chroniques des années noires

Le grand jeu

Tanatos

Les îles du soleil

En conclusion, plus de BD que de romans, et moins d'uchronies que de post-ap. Certaines oeuvres tangentent le genre et regardent aussi du côté du steampunk, mais j'ai jugé que le steampunk était par définition uchronique.

Pas chroniqué sur le blog "Fatherland" de Robert Harris est sûrement l'une des meilleures uchronies que j'ai lues. "Le maitre du Haut Chateau" de K. Dick est LE classique absolu ; je n'en suis pas très fan. Je me souviens aussi que "Pavane" de Keith Roberts avait été pénible à lire.

Commentaires

Lhisbei a dit…
Je viens de lire ton billet sur Boneshaker ... gloups !