Once Upon a Time at the End of the World t 2 - Aaron - Tefenkgi

J'avais vraiment - et un peu étonnamment - aimé le tome 1 de Once Upon a Time at the End of the World . Ce tome 2, intitulé The Rise and Fall of Golgonooza , commence comme un mix incestueux entre Portlandia et Disneyland avant de virer à l'horreur peu expliquée si ce n'est par la nécessité de faire avancer le récit. Plus précisément on voit dans cette deuxième partie que l'amour ne dure pas toujours, que la beauté est dans les yeux de celui qui regarde, et blablabla. Pour les lecteurs échaudés qui ont envie de lire sur l'amour triste, je conseille de s'épargner cet album et de se contenter de lire les deux pépites de sagesse ci-dessous, plus rapides et bien plus utiles : "Our love will last forever, until the day it dies" Virgin Prunes Et, "I chose an eternity of this Like falling angels The world disappeared Laughing into the fire Is it always like this? Flesh and blood and the first kiss The first colors, the first kiss We writhed under a red

Challenge Winter Time Travel


Avant de commencer le challenge Winter Time Travel de Lhisbei je vais procéder à une petite récapitulation des déjà chroniquées.

Dans l'ordre où j'ai retrouvé les chroniques :

Rex Mundi

H.P.L.

Ordre noir

The mammoth book of alternate histories

Pêché mortel

Boneshaker

Projet Renaissance

Jennifer Government (je pense que c'est une uchronie)

Les sentinelles

Le club des policiers yiddish

Chroniques des années noires

Le grand jeu

Tanatos

Les îles du soleil

En conclusion, plus de BD que de romans, et moins d'uchronies que de post-ap. Certaines oeuvres tangentent le genre et regardent aussi du côté du steampunk, mais j'ai jugé que le steampunk était par définition uchronique.

Pas chroniqué sur le blog "Fatherland" de Robert Harris est sûrement l'une des meilleures uchronies que j'ai lues. "Le maitre du Haut Chateau" de K. Dick est LE classique absolu ; je n'en suis pas très fan. Je me souviens aussi que "Pavane" de Keith Roberts avait été pénible à lire.

Commentaires

Lhisbei a dit…
Je viens de lire ton billet sur Boneshaker ... gloups !