Les Divis - Brian Catling

Les Divis est le troisième et dernier tome du cycle de Vorrh . Il paraît en français dans une traduction de Nathalie Mège, toujours chez Outrefleuve. Tome 3 donc review forcément courte car tu sais ou devrais savoir, lecteur, de quoi il retourne lorsqu'on prononce, non sans frémir, le nom oublié et terrifiant de Vorrh. Brian Catling (récemment décédé hélas) y lie les fils de l'intrigue complexe qu'il avait tissés dans les deux volumes précédents. D'Ismael (étonnant, non ?)  à Modesta en passant par le professeur Schumann, Cyrena Lohr, Sidrus, ou l'incroyable Undeswilliams, tous sont là pour de dernières scènes qui, parfois, sont faites de flashbacks. Et n'oublions pas pour ce grand final, même si Dieu semble l'avoir fait, ces Ancêtres qui, après avoir failli, se sont endormis ou éparpillés à la surface de la Terre. N'oublions pas non plus que la Création dont nous faisons partie est menacée (par Dieu lui-même – spécial dédicace à Marguerite Imbert car

Challenge Winter Time Travel


Avant de commencer le challenge Winter Time Travel de Lhisbei je vais procéder à une petite récapitulation des déjà chroniquées.

Dans l'ordre où j'ai retrouvé les chroniques :

Rex Mundi

H.P.L.

Ordre noir

The mammoth book of alternate histories

Pêché mortel

Boneshaker

Projet Renaissance

Jennifer Government (je pense que c'est une uchronie)

Les sentinelles

Le club des policiers yiddish

Chroniques des années noires

Le grand jeu

Tanatos

Les îles du soleil

En conclusion, plus de BD que de romans, et moins d'uchronies que de post-ap. Certaines oeuvres tangentent le genre et regardent aussi du côté du steampunk, mais j'ai jugé que le steampunk était par définition uchronique.

Pas chroniqué sur le blog "Fatherland" de Robert Harris est sûrement l'une des meilleures uchronies que j'ai lues. "Le maitre du Haut Chateau" de K. Dick est LE classique absolu ; je n'en suis pas très fan. Je me souviens aussi que "Pavane" de Keith Roberts avait été pénible à lire.

Commentaires

Lhisbei a dit…
Je viens de lire ton billet sur Boneshaker ... gloups !