Chasseurs de sève - Ristorcelli - Genefort - Sauvetre

Juste quelques mots pour dire qu'est sortie l'adaptation BD du roman Chasseurs de sève de Laurent Genefort. Publié pour le première fois en 1994 au Fleuve, puis ressorti - dans une version revue et corrigée - en 2019 chez Citric, ce court texte se situe dans l'univers des Portes de Vangk (même si ici des portes on n'aura ni vue ni connaissance) . L'Arche est un arbre-monde. Dans ses branches et frondaisons vivent des humains divisés en tribus nommées famil , ainsi que des quasi-humains, les Antropes. Tout ce monde a un niveau technologique faible, proche de celui des sociétés lignagères terrestres. Piérig est le sourcier du famil des Arpenteurs de gouffre. Il est de ces rares élus capables de comprendre la sève qui irrigue l'arbre et d'en utiliser les vertus. Alors qu'il rentre d'une expédition d'étude qui lui a permis de vérifier que l'arbre (le seul habitat des humains) était malade, il tombe sur une scène de cauchemar. Son clan est atta

Cedric Ferrand online and free


Djeunz’
Tu veux partagé de l’exotisme, du cynisme, de l’aventure, du fantastique (comme Jessica Alba). Gratui. Nik Hadopi.
Alor toi zossi viens piraté, oups ! non, téléchargé gratuitement les nouvelles de Cédric Ferrand sur le beau site Feedbooks.
Tu pourra les imprimé à ton collège avec le papier du CDI et les découpé chez toi pour fère tes exposés sur le bagne, le cycle de l’o, et le viéllissemant de la population.
Vien. Amène tes zamis, mé le sur ton mur fb, textote le a ta classe. Les filles t’aimeron autant que Justin Bieber et tu pourra kisser Lady Gaga.

Commentaires

Gromovar a dit…
Non Cédric toi tu lé za déja. Si tu les télécharge ça nike pas Hadopi.
arutha a dit…
Ta prose n'est pas crédible : il n'y a pas assez de fautes.
Gromovar a dit…
Tu as raison.
Le mieux que j'ai vu c'est vis et vers ça, et ils étaient toussent différents.
Hélène Louise a dit…
Très jolie présentation du maître des lieux, hélas pas tout à fait crédible, l'incultisme étant un art inimitable... (et un mot absent du dictionnaire de google, mais la pauvre fait ce qu'il peut).
Mais c'est *trop chou* quand même, bravo ! :)

La nouvelle a une excellente teinte de mauvaise grâce/ foi et de bonne volonté typique de l'ado rebelle dans le verbe, mais serviable dans les faits, c'est très réussi !
Je ne suis pas tout à fait convaincue de l'appétit quasi zombiesque de petits vieux anosmiques et agueusiques, mais je l'accorde au nom de l'Art (quoi ? oui bon j'ai triché, internet c'est fait aussi pour ça, hein).
Et je tiens à signaler, en tant que mère d'adolescents, que leur faire honte est un privilège voluptueux, une juste compensation et même un devoir sacré... ^-^