Conan Le dieu dans le sarcophage - Headline - Civiello

Juste un petit mot de rien du tout parce qu'il ne faudrait pas que chroniquer Conan en BD devienne une habitude . " Le dieu dans le sarcophage " est le onzième volume des adaptations de Conan en BD chez Glénat. " Le dieu dans le sarcophage " est l'une des toutes premières nouvelles de Howard mettant en scène le personnage du Cimmérien. Après quelques éléments de background sur les civilisations maléfiques qui précédèrent dans l'Histoire le très inquiétant royaume de Stygie, on y voit un Conan engagé par un noble pour voler une coupe de grande valeur dans le trésor d'un riche collectionneur. Catastrophe, quand le barbare arrive sur les lieux de son forfait à venir il tombe sur le cadavre du collectionneur, et sur un garde qui le met en joue avec son arbalète. Catastrophe bis, arrivent sur ces entrefaites le chef du conseil inquisitorial de la ville, Demetrius, accompagné du brutal Dionus, chef des pandores locaux, et de quelques gardes armés. Arrivé s

To the rainbow


"Dragon Haven" est le tome final de la nouvelle saga de Robin Hobb, dont je chroniquais le début ici.
Le voyage, l'exploration, l'épreuve continue vers la mythique Kelsingra. Entre dragons, entre humains, entre humains et dragons, les rapports de force évoluent, ainsi que les positions respectives des uns et des autres. Humains et dragons sont transformés par leur contact respectif prolongé, et pas seulement de manière métaphorique.
Les intrigues se dénouent, et chacun rencontre son destin, même fatal, jusqu'à la conclusion, attendue.
Toujours lent, le roman n'est jamais ennuyeux. Il faut simplement savoir, avant d'éventuellement s'y lancer, que ce n'est pas une grande aventure épique qui est racontée ici, mais une aventure humaine durant laquelle beaucoup vont briser leurs chaines, se découvrir mieux, trouver en eux des forces insoupçonnées. Transgresser les conventions sociales mais respecter les règles de survie, dépasser ses limites sans trahir ses convictions, c'est ce que vont devoir faire tous les membres de l'expédition vers Kelsingra.
On pourra reprocher à Robin Hobb une conclusion un peu rapide et une résolution finalement très morale des différentes contradictions. Malgré ce, "Dragon Haven" est un bon roman qui plonge ses personnages dans des conditons extrêmes d'où ils ressortent transformés. Beaucoup sont améliorés, comme des armes retrempées ; certains sont dégradés, voire brisés par les épreuves inédites qu'ils affrontent. Assister à ces transformations est le grand intérêt du livre.
Enfin, notons pour terminer que Hobb fait un traitement tout en finesse de l'homosexualité dans un contexte aussi peu libéral qu'un monde de fantasy, traitement qui est l'un des meilleurs de ceux que j'ai pu lire jusqu'à présent, loin de l'outrance fréquemment employée.
Dragon Haven, Robin Hobb

Commentaires

Céline a dit…
Même si je l'ai trouvé moins bon que les précédentes séries de Robin Hobb (Soldat chamane excepté), j'ai beaucoup aimé le premier volet de cette série.
Je lirai donc la fin, bien sûr ! Je ne savais pas qu'il était déjà sorti...
Gromovar a dit…
Si tu as aimé le premier volet, aucune inquiétude pour le second.
le_gritche a dit…
Robin Hobb est en train d'écrire un 3ème tome ;)

Sinon, j'attends toujours de pouvoir emprunter "dragons et serpents" à la médiathèque, mais une des employées se réserve ses livres à chaque fois sans le notifier sur le catalogue en ligne !
Gromovar a dit…
Ah bon.

C'est pas une mauvaise idée.
lael a dit…
des dragons agaaaaaaaaa *bave*
c'est quoi la ref exacte, le nom de la saga c'est "dragons et serpents" (c'est très moche "-_-) ? combien de tomes prévus ? que je note tout ça sur ma LAL XD
Est ce nécessaire d'avoir lu d'autres saga de Hobb pour bien tout comprendre ?
Gromovar a dit…
Alors tentons d'être précis.

Dragon Haven est le second tome de la saga US. En France Dragons et Serpents sera publié en quatre volumes (comme d'hab on coupe en deux pour amortir la traduction).
Il ne devait y avoir que deux tomes, mais devant les protestations, Hobb a fini décider d'en écrire un troisième qui est en cours d'écriture (et presque fini d'ailleurs).
Pas nécessaire d'avoir lu d'autre Hobb. Il y a un certain nombre de références et le background te sautera aux yeux plus vite, mais ut peux faire sans. SI tu dois lire du Hobb, Lis au moins la la première trilogie "L'apprenti assassin".