Sandman Nightmare Country 1 - Tynion IV - Estherren

BLOG EN MODE DÉGRADÉ ON REFERA MIEUX QUAND ON POURRA MIEUX. JUSQUE LÀ, LECTEUR, POUR ENCORE QUELQUES MOMENTS, IL TE FAUDRA ACCEPTER DE ME FAIRE CONFIANCE SUR JUSTE DEUX OU TROIS LIGNES. Sortie chez Urban du tome 1 du cycle Sandman Nightmare Country , traduit par l'incontournable Patrick Marcel. L'infâme Corinthien y est de retour dans le monde, à la recherche d'un autre cauchemar mortel, celui-ci non créé par Dream. Aidé de deux monstres sadiques à mi-chemin entre des Cénobites de Hellraiser et le couple Travolta/Jackson de Pulp Fiction , le mystérieux nouveau cauchemar, à l'origine inconnue, assassine tous ceux qui peuvent le repérer ; il traque ici notamment une jeune artiste qui a le malheur de le voir quand les autres ne le peuvent pas, et dont l'entourage est la tragique victime collatérale de ce don. Comme dans le brillant The Nice House on the Lake (qui sort d'ailleurs en VF chez Urban et que je conseille très vivement) , J. Tynion IV plonge le lecteur

On steampunk

Parfois, je suis en parfait accord avec une interview. C'est le cas ici, et comme cela concerne des sujets qui nous intéressent tous, je viens lui donner le plus grand écho possible.

L'auteur s'appelle Lavie Tidhar et il est l'un des next big thing in steampunk. L'interview qu'il a donné à propos de son dernier roman "The bookman" est , et en voici un extrait, courtesy of ActuSF :

"Technology has always been a kind of magic. And our lives today are suffused with a magic we can rarely fully comprehend. The Internet, mobile phones, reusable launch vehicles (RLVs), jet planes and stealth bombers, GPS and smart bombs, Google and Twitter and Facebook, PCs, satellites and a forty-year old flag on the moon... technological advances expand exponentially, and Victorian London represents the moment when technology exploded beyond a single person’s ability to understand the mechanisms underlying it. The lone scientist of Victorian romance has been replaced with a multinational corporation’s research centre. Dr. Frankenstein has given way to Xerox PARC.

Steampunk allows us to revisit the magic of technology and again to take ownership of it. When we view our world through the lens of the Victorian era we can better understand it - and our place in it. The politics, the technology, the turbulent forces of colonialism and nationalism of the Victorian era are still present in our own - as are the fiction and the magic and excitement of the period."


Signalons que Lavie Tidhar est aussi l'auteur d'un recueil de nouvelles fantastiques mélant traditions hébraïques et pulp action intitulé "Hebrewpunk". Un titre pareil, je dois me le procurer. So, more on the way.

Commentaires

Guillaume44 a dit…
C'est en effet un avis très juste sur le steampunk ! A noter sur ActSF l'interview de Sylvie Lainé qui a également une phrase fort juste sur la SF et son intérêt pour ce genre littéraire.
Gromovar a dit…
Jamais rien lu de Sylvie Lainé. Je devrais ?
Guillaume44 a dit…
Moi non plus, mais il parait qu'on passe à côté d'une plume agréable. Je la connais surtout pour être également chercheuse en sciences de l'information.