Conan Le dieu dans le sarcophage - Headline - Civiello

Juste un petit mot de rien du tout parce qu'il ne faudrait pas que chroniquer Conan en BD devienne une habitude . " Le dieu dans le sarcophage " est le onzième volume des adaptations de Conan en BD chez Glénat. " Le dieu dans le sarcophage " est l'une des toutes premières nouvelles de Howard mettant en scène le personnage du Cimmérien. Après quelques éléments de background sur les civilisations maléfiques qui précédèrent dans l'Histoire le très inquiétant royaume de Stygie, on y voit un Conan engagé par un noble pour voler une coupe de grande valeur dans le trésor d'un riche collectionneur. Catastrophe, quand le barbare arrive sur les lieux de son forfait à venir il tombe sur le cadavre du collectionneur, et sur un garde qui le met en joue avec son arbalète. Catastrophe bis, arrivent sur ces entrefaites le chef du conseil inquisitorial de la ville, Demetrius, accompagné du brutal Dionus, chef des pandores locaux, et de quelques gardes armés. Arrivé s

On steampunk

Parfois, je suis en parfait accord avec une interview. C'est le cas ici, et comme cela concerne des sujets qui nous intéressent tous, je viens lui donner le plus grand écho possible.

L'auteur s'appelle Lavie Tidhar et il est l'un des next big thing in steampunk. L'interview qu'il a donné à propos de son dernier roman "The bookman" est , et en voici un extrait, courtesy of ActuSF :

"Technology has always been a kind of magic. And our lives today are suffused with a magic we can rarely fully comprehend. The Internet, mobile phones, reusable launch vehicles (RLVs), jet planes and stealth bombers, GPS and smart bombs, Google and Twitter and Facebook, PCs, satellites and a forty-year old flag on the moon... technological advances expand exponentially, and Victorian London represents the moment when technology exploded beyond a single person’s ability to understand the mechanisms underlying it. The lone scientist of Victorian romance has been replaced with a multinational corporation’s research centre. Dr. Frankenstein has given way to Xerox PARC.

Steampunk allows us to revisit the magic of technology and again to take ownership of it. When we view our world through the lens of the Victorian era we can better understand it - and our place in it. The politics, the technology, the turbulent forces of colonialism and nationalism of the Victorian era are still present in our own - as are the fiction and the magic and excitement of the period."


Signalons que Lavie Tidhar est aussi l'auteur d'un recueil de nouvelles fantastiques mélant traditions hébraïques et pulp action intitulé "Hebrewpunk". Un titre pareil, je dois me le procurer. So, more on the way.

Commentaires

Guillaume44 a dit…
C'est en effet un avis très juste sur le steampunk ! A noter sur ActSF l'interview de Sylvie Lainé qui a également une phrase fort juste sur la SF et son intérêt pour ce genre littéraire.
Gromovar a dit…
Jamais rien lu de Sylvie Lainé. Je devrais ?
Guillaume44 a dit…
Moi non plus, mais il parait qu'on passe à côté d'une plume agréable. Je la connais surtout pour être également chercheuse en sciences de l'information.