Métal Hurlant 9 - Utopie Dystopie

Le Métal Hurlant nouveau est arrivé. Numéro 9 de la renaissance et premier de l’ère Lloyd Chery : « Utopies, dystopies, le futur ? C’était mieux après ». Sous ce titre (dont le placement du point d’interrogation interroge) se trouve le numéro de la revue consacré à ces questions de topoï désirables ou terrifiants dont la science-fiction serait naturellement (ou pas) porteuse ; des lieux rêvés puis offerts par de belles personnes ou décrits d’une main tremblante par des inquiets qui cauchemardent. Sur ces thèmes on trouvera à l’intérieur une interview volontariste de Kim Stanley Robinson (le ministre du futur) et une, lui faisant contrepoint, de Romain Lucazeau qui remet la littérature à sa place. Coline Serreau est présente aussi pour parler de son film La Belle verte , et Phil Tippet du sien, Mad God . Quelques pages sont consacrées au mouvement hopepunk (une antinomie sauf à parler comme un religieux exalté louant le caractère révolutionnaire de l’espoir) . D’autres portent un m

Au dela du réel

Chacun devrait avoir vu ça :

Commentaires

arutha a dit…
Nommé pour les Victoires de la musique ? Catégorie : Clip le plus pathétique ?
Je vote pour.
Efelle a dit…
Halte à la propagation de ce buzz !
Le ridicule ne tue pas et ils sont prêt à tout pour faire parler d'eux.
El Jc a dit…
Qui à dis qu'il ne croyais pas en la Dystopie ?
Tigger Lilly a dit…
Maman , j'ai peur :s
Nolt a dit…
Moi j'aime beaucoup.
C'est jeune, c'est frais, ça respire la sincérité. La mélodie est bonne. Les paroles magnifiques.
Et on sent bien qu'ils sont tous heureux de participer.
Et j'avoue que Nadine Morano ne me laisse pas indifférent, on sent qu'elle ne rechignerait pas à onduler son corps sur un bon vieux titre de la Compagnie Créole. Rhaaa je nous imagine déjà, à la fin d'un meeting enfiévré, tombant dans les bras l'un de l'autre, nos coeurs cédant sous l'impulsion du moment et les rhum-orange.
C'est grâce à des moments comme ça que je suis heureux d'être de droite. Et mélomane.
Gromovar a dit…
@Néault : >Toute considération politique mise à part, heureusement que le ridicule ne tue pas sinon l'UMP aurait perdu son élite ;-)

Sinon à part ça j'ai lu Jungle Girl, c'est franchement racoleur mais ça m'a bien fait rire.
Nolt a dit…
C'était ironique hein. ;o)
(à part peut-être le passage sur Nadine)

Sinon, pas lu Jungle Girl mais vu que ça m'avait tout l'air d'un clone de Shanna (qui ne m'avait déjà guère convaincu), je pense que j'ai bien fait. Surtout vu les retours que j'en ai eu.