Zona Cero - Gilberto Villarroel

Le Chili est un grand pays d’Amérique du Sud. Grand par son impressionnante longueur, 4300 km tout le long du Pacifique, du Pérou au Cap Horn, grand par une histoire longue et tumultueuse faite de colonisation, de bruit, de fureur, d’indépendance et d’un nombre non négligeable de périodes autoritaires plus ou moins explicites. Le Chili est le pays d’origine de Gilberto Villarroel et, après l’avoir longé par la mer dans Lord Cochrane et le trésor de Selkirk , il lui rend un hommage appuyé et dirais-je amoureux dans Zona Cero , son dernier roman publié en français Aux Forges de Vulcain. Chili, aujourd’hui. Gabriel, un ex-journaliste de guerre un peu rangé des voitures couvre un championnat de surf à Valparaiso. C’est alors qu’un très violent tremblement de terre secoue le pays. Gabriel échappe au tsunami qui suit le séisme mais son inquiétude est grande, tant pour l’état de la capitale, Santiago, que pour la santé de Sabine, sa compagne, qui y est coincée à l’avant-dernier étage d’un de

Un mauvais goût très sûr


Amateur fanatique de post-ap, je me fends récemment de l'anthologie "Wastelands", bon titre, couverture explicite. Et je constate une nouvelle fois que, depuis quelques semaines (mois ?), j'ai un mauvais goût très sûr. Je crois que ce blog devient progressivement celui qui signale au monde les livres à éviter. Grumf ! Non que cette tâche soit inutile, mais chacun imaginera facilement la somme de déplaisir et désappointement que je dois endurer pour la mener à bien.
J'ai donc lu, en entier, "Wastelands".
Il y a 5 nouvelles à sauver dans ce recueil : "The end of the whole mess" de Stephen King, "Dark, dark were the tunnels" de George R.R. Martin, "When sysadmins ruled the Earth" de Cory Doctorow, "Artie's Angels" de Catherine Wells, et "Inertia" de Nancy Kress. Il est admis qu'on ne prête qu'aux riches, mais c'est parce que les riches sont capables de payer, ce recueil en est la preuve. Mis à part ces textes, tristes et absurdes, le reste est au mieux vite oublié, au pire ennuyeux.
Wastelands, anthologie

Commentaires

arutha a dit…
Tu m'as fait rire mais c'est nerveux. En vérité je compatis. Très fort.
Gromovar a dit…
Merci pour ton soutien.
papa fredo a dit…
La nouvelle de Doctorow dont tu parles, je l'avais lu en ligne il n'y a si longtemps (traduite par des amateurs je crois) et j'avais trouvé ça marrant. Mais peut-être faut-il connaître des sysadmins pour l'apprécier ?
Gromovar a dit…
Je pense qu'il est difficile d'en saisir l'ironie sinon :-)
Efelle a dit…
J'ai faillit l'acheter celle ci...
Gromovar a dit…
Tu as plus d'intuition que moi.
Efelle a dit…
La flemme de l'achat en import surtout... ;)