Les Divis - Brian Catling

Les Divis est le troisième et dernier tome du cycle de Vorrh . Il paraît en français dans une traduction de Nathalie Mège, toujours chez Outrefleuve. Tome 3 donc review forcément courte car tu sais ou devrais savoir, lecteur, de quoi il retourne lorsqu'on prononce, non sans frémir, le nom oublié et terrifiant de Vorrh. Brian Catling (récemment décédé hélas) y lie les fils de l'intrigue complexe qu'il avait tissés dans les deux volumes précédents. D'Ismael (étonnant, non ?)  à Modesta en passant par le professeur Schumann, Cyrena Lohr, Sidrus, ou l'incroyable Undeswilliams, tous sont là pour de dernières scènes qui, parfois, sont faites de flashbacks. Et n'oublions pas pour ce grand final, même si Dieu semble l'avoir fait, ces Ancêtres qui, après avoir failli, se sont endormis ou éparpillés à la surface de la Terre. N'oublions pas non plus que la Création dont nous faisons partie est menacée (par Dieu lui-même – spécial dédicace à Marguerite Imbert car

Zombies rulez


Deux ans que je passe à côté. La faute à un vilain préjugé. J'évite les BD en noir et blanc.
Puis je lis cet excellent post (attention spoiler), qui fait suite à ce non moins excellent que je n'avais pas lu. L'enthousiasme de Néault me pousse à acheter le volume 1, un peu à reculons, et c'est un choc. Volume 2 lu hier soir. Je cours chercher les autres cet après-midi. Etrangement le noir et blanc ajoute du réalisme, un choix de couleur, quel qu'il soit, aurait "fait BD" à un moment ou à un autre. Ecueil évité ici.
Le post-ap est peut-être mon style préféré. Je passe mon temps à chercher du post-ap de qualité et je n'en trouve malheureusement que très peu, de rares pépites dans un océan de scories. Le ratio doit être de 1 bons pour 10 mauvais ou inutiles ; je parle ici de romans traditionnels. A mon grand plaisir, "Walking Dead" surpasse bien des choses que j'ai lues. Développement des personnages, rebondissements, tension, tout est parfaitement en place dans la série, comme l'explique longuement Néault auquel il vaut mieux se référer pour une analyse détaillée.
Si comme moi vous avez omis de vous procurer les épisodes de "Walking Dead", c'est bien dommage, mais il est encore possible de corriger ça. N'hésitez pas !
Walking Dead, Kirkman, Moore, Adlard

La critique de Cédric Ferrand sur le début

Commentaires

Cédric Ferrand a dit…
J'avions parlé de Walking Dead sur http://hu-mu.blogspot.com/2006/05/critique-walking-dead.html

J'ai fini par abandonner la série après le volume 7. Ca tournait en rond malgré les grandes qualités du début. Faudrait que je relise tout ça et que je donne une seconde chance à la suite.
Gromovar a dit…
Je vais jusqu'au 7 puis j'avise :-)
Ikaar a dit…
Dépassez le 7 (un peu mou) : le 8 est terrible!
Gromovar a dit…
J'en suis au 5 et j'aime toujours alors je continue.