The Empire of Gold - S.A. Chakraborty

" The Empire of Gold ". Dernier tome de la trilogie , non encore traduit, on peut imaginer que De Saxus s'en chargera comme pour les deux premiers. A Daevabad, la cocotte-minute a fini par exploser. Attaquée par surprise, la ville est tombée. Prise, elle s'effondre lentement sur elle-même, alors que celle qui l'a conquise s'enfonce de plus en plus vite dans une meurtrière folie vengeresse qui ne connaît aucun limite. La Libération a viré à la Terreur. Les morts se comptent par milliers. Les exilés et les réfugiés aussi, éparpillés dans le monde entier loin de la cité mythique. Pour les plus illustres d'entre eux il est temps de faire face à leur destin, et de payer de leurs désirs et d'une partie de leur intégrité la nécessité impérieuse de mettre fin à la dérive dictatoriale de celle qui prétendait « libérer » au moins les membres de sa tribu et qui, pour les gouverner, les asservit et les assassine au même titre que tous les autres, n'hésite pas

Gromovar aussi est un con

Et oui ! Il n'y a pas que Nébal.

La semaine dernière je commande sur Amazon un comic de Warren Ellis "Warren Ellis Crecy". Malgré que ce soit un import, magnifique il est en stock (1 seul exemplaire dispo). Je le reçois donc 3 jours après. Et je suis content car :
j'aime beaucoup Warren Ellis le scénariste
j'aime beaucoup Raulo Caceres le dessinateur
j'adore le Moyen-Age
Donc que du bon !

Et là, j'ai une idée brillante. Comme il y a du mistral et que je suis sur la terrasse, je laisse le comic à l'intérieur du carton Amazon ouvert pour éviter qu'il ne subisse les effets du vent. Et plus tard je transporte le carton à la poubelle, avec le comic à l'intérieur.

Bilan de l'opération : je recommande, je repaye, je dois patienter 3 semaines parce qu'Amazon France n'en a plus en stock (j'avais pris le dernier), je ne peux pas le chroniquer avant les calendes grecques.
Et je suis obligé d'écrire un post à la con où je me confonds en auto-dérision pour remplir le vide postal récent.

Enfin, comme le chante les Toy Dolls, "Worse things happen at sea". Voici ce qui aurait pu m'arriver :

Commentaires

Anonyme a dit…
Vil plagiaire !

Mais j'avoue, c'est pas mal... ;)