Catriona Ward - La dernière maison avant les bois

Si La dernière maison avant les bois n'est pas à proprement parler un roman d'Imaginaire, il n'en est pas moins un ouvrage aussi intrigant que passionnant à lire et dont la fin, point faible souvent de ce type de livre à mystère, ne décevra pas. Ca fait déjà beaucoup de points positifs. Je ne peux en dire plus car ma chronique sera dans le Bifrost n° 110, et elle ne reviendra ici qu’un an après la sortie de la revue (c’est à dire, pfff…). Je peux au moins donner le résumé de la couv’ car celui-ci est disponible partout : Dans l’impasse de Needless Street se dresse une maison isolée et solitaire, à l’image de son propriétaire, Ted Bannerman, un étrange personnage. Dee, qui vient d’emménager dans la maison voisine, est persuadée qu’un terrible secret pèse sur les lieux. Ted aurait-il un lien avec cette disparition d’enfant survenue onze ans plus tôt dans les environs ? Que se passe-t-il vraiment derrière la porte de la dernière maison avant les bois ? Voila.

Pour public averti


Si vous voulez lire aujourd'hui ce qui sera hype dans 3 ans, il faut vous plonger dans les oeuvres de Cory Doctorow, brillant jeune auteur canadien.
"Overclocked" est un recueil de nouvelles de grande qualité (sauf une qui se passe près d'un récif de corail). Le style est sec, nerveux, direct, comme la musculature d'un kickboxer. Les histoires sont rapides, prenantes, immédiates. Nous sommes ici dans la SF proche, ce que Doctorow revendique dans l'une de ses introductions en écrivant que la meilleure manière d'écrire de la science-fiction est de prévoir l'aujourd'hui. Et c'est précisément ce qu'il fait. Partant de notre réalité et de technologie en cours de développement, il tire au bout ce que pourraient être leurs applications ou leurs conséquences. Son vocabulaire et ses préoccupations sont ceux de la culture geek, chère à notre coeur, ce qui peut rendre certaines nouvelles peu accessibles aux béotiens (désolé pour eux), par exemple des nouvelles telles que "When sysadmins ruled the Earth" ou "Anda's game".
Cory Doctorow est aussi un militant de l'abolition du copyright, comme l'excellent économiste Daniel Cohen, et plusieurs des récits du recueil abordent cette question, le dramatique "After the siege", inspiré par le siège de Stalingrad, ou "Printcrime", écho moderne au sexcrime de "1984".
C'est rapide, c'est vif, c'est brillant, c'est overclocké, ce serait dommage de passer à côté.
Overclocked, Cory Doctorow

Commentaires

Mélo a dit…
Et moi maintenant j'aimerais bien le trouver in french mais je crois qu'il n'a pas (encore) été traduit :/
Gromovar a dit…
Non, pas encore en effet.