Reus 2066 - Pablo Martin Sanchez

Jeudi 24 juin 2066. Un peu plus de trois mois avant la fin du moratoire d’évacuation de la péninsule espagnole selon les termes du pacte de la Honte. Trois mois avant que l’Espagne tout entière devienne l’une des bases militaires des forces alliées dans la Troisième Guerre Mondiale. Dans cette perspective, les Espagnols doivent évacuer vers d’autres pays où ils seront, tant bien que mal, accueillis. La plupart l’ont déjà fait. Quelques acharnés résistent, ne veulent pas quitter leur terre. Pablo, 89 ans, est l’un de ces acharnés. Avec onze autres récalcitrants comme lui, il occupe le Pere Mata, un asile psychiatrique reconverti en centre gériatrique dans les environs de la ville de Reus, en Catalogne. Ancien écrivain qui n’a plus écrit une ligne depuis longtemps, Pablo se remet en ce 24 juin à tenir un journal. C’est ce journal que tu liras, lecteur, si tu parcours les pages de Reus, 2066 , dernier roman traduit en français de Pablo Martin Sanchez et troisième volume de la biographie f

Axiomatique


Le pape de la hard-science Greg Egan est au sommet de son art dans ce recueil de nouvelles qui, de plus, est visuellement beau. Premier volume d'une intégrale des nouvelles en trois tomes, dont le second vient de sortir, il offre un panorama saisissant du meilleur de la SF contemporaine. Ainsi, au fil des pages, il interroge l'art, l'identité, la génétique, l'image, la virtualité, d'une manière toujours originale, comme seule la SF peut le permettre, c'est à dire en testant jusqu'au bout des hypothèses d'école. Il s'autorise une nouvelle confrontant solipsisme et empathie. Il conte évidemment des histoires de trous de vers et de fonction d'onde (on est quantique ou on ne l'est pas et lui l'est résolument) qui possèdent une base physique crédible même s'il extrapole les conséquences de ses prémisses pour en tirer une histoire. Le style est sec et direct. Certains le trouvent froid, je le trouve précis, chirurgicalement précis, elliptiquement précis. Je ne peux que conseiller sa lecture.
Axiomatique, Greg Egan

L'avis de Guillaume44


L'avis d'Anudar


L'avis de Cédric Ferrand

Commentaires

LadyScar a dit…
Contente que tu aies aimé (^_^)
LadyScar a dit…
Tu peux venir en discuter avec nous ici: http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?id=2422&p=1 (^_^)
Val a dit…
Effectivement, c'est précis...Froid, mais précis :)
Gromovar a dit…
"All we ever wanted was everything,
All we ever got was cold"
Peter Murphy
Crowds est une reprise, on ne peut pas la créditer à PM
Gromovar a dit…
Une reprise de qui ?