le nain de Whitechapel - Cyril Anton

Londres, fin du XIXe siècle. Plus ou moins. Oscar est le fils cadet d’une famille de la bourgeoisie anglaise. Excellent pianiste, il a un aîné moins brillant que lui mais que ses parents préfèrent. Lui est le souffre-douleur. Il faut dire qu’Oscar est nain, objet de honte et d’opprobre dans un monde où la difformité est perçue comme le signe objectif d’une défaillance morale. Après des années de brimades et d’humiliations, Oscar est foutu à la porte, littéralement jeté aux chiens. Il est alors recueilli par Freddy, un noir veuf et pianiste qui l’emmène chez lui à Whitechapel et l’initie au jazz et à la blue note. Mais voilà qu’en ces temps un gang nommé Tabula Rasa assassine d’horribles manières ceux qu’il considère comme des indésirables, pauvres, handicapés, marginaux… Oscar, qui change alors d’identité, se lance dans la traque des membres du gang. Il initie aussi la construction d’une boule de neige géante destinée à protéger le quartier et ses habitants des agressions extérieures.

Plus de canard ? Utilisez un manchot !




Parfois on peut vouloir abandonner les Humanités représentées par Mr Schott pour se remettre en phase avec la civilisation scientifique qui est la notre. C'est possible et ludique (important le ludisme dans la culture) grace à "Pourquoi les manchots n'ont pas froid aux pieds ?". Le principe est le même que précédemment. Nous sommes aux toilettes et, celles-ci n'étant malheureusement plus publiques depuis l'époque romaine, nous avons tendance à nous y ennuyer ferme. Autant passer agréablement ce temps en lisant. De plus, à l'aide de ce livre, nous sortirons en sachant, par exemple, pourquoi les manchots n'ont pas froid aux pieds, pourquoi le fromage fondu fait des fils, comment obtenir des glaçons sans bulles d'air, pourquoi la Superglue ne colle pas dans son tube, et plus de 100 autres réponses à des questions essentielles. Ne restons pas dans l'ignorance !
Pourquoi les manchots n'ont pas froid aux pieds ?, collectif

Commentaires

Anonyme a dit…
Un grand merci de partager avec moi cette lecture en l'abandonnant dans les toilettes que nous partageons... Je trouve ainsi enfin les réponses à des questions que je ne m'étais jamais posées. Si ce n'est pas de l'anticipation ça...!
Néanmoins intéressant et distrayant.
APL a dit…
Eric tu sais qu'Henry Miller a consacré un chapitre de ses "livres de ma vie" à la lecture aux cabinets.
Gromovar a dit…
Non. Moi qui me croyais original.