lundi 18 avril 2011

Les blogueurs parlent aux blogueurs : Lhisbei



Cette semaine, je reçois Lhisbei, rédactrice du blog RSF le répertoire de la science-fiction. Lhisbei est un peu Anne, ma soeur Anne : Elle surveille l'Univers, les publications de fanzine, les appels à texte, entre autres, et dans les salons, elle donne l'impression de connaître tout le monde. Je la remercie vivement de ces réponses au pied levé.



1) Bonjour, peux-tu te présenter en deux mots (tu peux être aussi bref que tu veux…jusqu’au néant)

Lhisbei, 34 ans, bientôt 35, une vie normale, un blog.

2) Pourquoi avoir créé un blog ? Est-ce le premier ? Le seul ?

Je ne sais pas pourquoi. Et je ne compte pas appeler le Dr Freud pour le savoir… les communications avec l’au-delà ont un coût exorbitant et n’entrent pas dans le forfait de mon téléphone portable. :)
Le RSFBlog est le 4eme blog que je tiens. Il y a d’abord eu un journal intime sur la plateforme Joueb (en 2003) puis un autre journal intime sur voila.fr. Ensuite j’ai grandi un peu, arrêté de contempler mon nombril et mes petits problèmes insignifiants et j’ai ouvert Les Carnets de lecture de Lhisbei pour parler de mes lectures. Quand j’en ai eu assez j’ai fermé ce blog. Mais comme la dépendance est grande et que l’envie de bloguer me démangeait, j’ai ouvert le RSFblog avec le concours de Mr Lhisbei.
C’est le seul blog que je tiens. Pas le temps ni l’envie d’en tenir un autre en parallèle

3) Combien de temps y consacres-tu ?

Beaucoup de temps même si je ne le quantifie pas vraiment. Trop parfois (des soirées complètes à trier les infos ou rédiger des avis sur un livre). Mais ça varie aussi beaucoup en fonction du temps disponible. Je peux aussi passer un dimanche à préparer des billets et ensuite ne plus écrire une ligne de toute la semaine.

4) Blogues-tu tout ce que tu lis ?

J’essaie en tout cas.

5) Comment choisis-tu ce dont tu parles sur ton blog ?

Choisir implique un processus conscient et réfléchi. Je blogue à l’impulsion : « Tiens cette info a l’air intéressante ». Hop je relaie sur le blog.

6) As-tu déjà lu certains livres simplement parce que tu te disais que ça pourrait faire un article intéressant pour ton blog ?

Non. Ma PAL est suffisamment étoffée pour que je lise ce que j’ai envie de lire sans me poser la question du blog. Et souvent quand l’article sur un livre parait sur le blog, la lecture est terminée depuis 2 ou 3 semaines.

7) Depuis combien de temps lis-tu de la SFFF ?

Mouarf il faudrait déjà définir SFFF … (mais pour ça il existe des forums spécialisés en décorticage des cheveux en 16). Plus sérieusement, je crois que j’en ai toujours lu. Depuis la fac ces genres composent une grande partie de mes lectures et depuis quelques années (4 ans environ) je ne lis « presque » plus que cela.

8) A quel rythme lis-tu ?

Pas assez vite à mon goût ! Je lis un peu tous les jours mais parfois moins d’une demi-heure parfois plusieurs heures d’affilée. Pour le ratio pages lues par heure j’avais fait un test sur internet (pour ce que ça vaut) : je suis dans la moyenne (ni lectrice rapide, ni lectrice lente).

9) Que trouves-tu dans cette littérature de genre ?

De quoi me nourrir les neurones : une dose de réflexion, une pointe d’évasion, une part de rêve et un soupçon d’utopie (un monde meilleur…)

10) Partages-tu cette passion avec ton entourage ?

Seulement avec Mr Lhisbei. C’est même un bouquin qui est à l’origine de notre histoire (Aux ombres d'Abyme de Mathieu Gaborit chez Mnémos si je me souviens bien). Romantique non ?

11) Quel a été ta première lecture SFFF ? Te souviens-tu de l’occasion qui t’a amené à cette lecture ?

La première je ne m’en souviens pas mais un livre m’a profondément et durablement marquée quand j’étais jeune (je ne dois pas être la seule d’ailleurs) : Le Pays où l'on n'arrive jamais de André Dhôtel. Une lecture à l’école. Des relectures plaisir ensuite. Aujourd’hui encore je garde un souvenir attendri de ce roman.

12) Peux-tu nous décrire un (ou plus) grand souvenir de SFFF ?

J’en ai déjà évoqué un plus haut. Plus récemment je peux évoquer ma première visite aux Imaginales : une révélation quasi mystique ! Une ambiance telle que j’en oublie l’espace et le temps. Pendant 4 jours j’ai l’impression de vivre dans un autre monde, une dimension parallèle, le paradis sur Terre. Depuis, impossible de rater ce festival.

13) Quel est le livre qui t’a le plus marqué récemment ? (Répondre sans réfléchir)

Il est parmi nous de Norman Spinrad et CLEER, une fantaisie corporate de L.L. Kloetzer.

14) Vers quel genre SF, F, ou F, va ta préférence ? Et pourquoi ?

Pas de préférence (ouf une question facile)

15) Comment ont évolué tes goûts entre tes débuts en SFFF et aujourd’hui ?

Aucune idée. Enfin une petite tout de même. Quand j’étais à la fac (grande période de lecture SFFF), je lisais beaucoup de Pocket Terreur et des longs cycles de fantasy ou de Science Fantasy (McCaffrey, MZ Bradley…). A l’heure actuelle je ne lis plus de terreur (je suis devenue froussarde en vieillissant) et j’ai du mal rien qu’avec les trilogies … alors les immersions sur une dizaine de tomes dans un univers, ce n’est plus la peine d’y penser. De même la proportion auteurs étrangers / auteurs français s’est inversée : les auteurs français sont plus souvent au menu que les étrangers à présent.

16) Quels sont tes auteurs préférés ? Pourquoi ?

Je n’en ai plus vraiment. Ou alors j’en ai trop. Au choix.

17) Y a-t-il des livres que tu regrettes d’avoir lu (temps perdu) ? D’autres que tu aurais regretté de ne pas voir lus ?

Non et non. Ni remords, ni regrets. On n’a qu’une vie et elle est courte.

18) Y a-t-il des auteurs dont tu lis tout (ou voudrait pouvoir tout lire) ?

Non et oui mais je sais que c’est impossible. J’essaie de suivre certains auteurs comme Mélanie Fazi, Laurent Gidon ou Charlotte Bousquet. J’aimerai pouvoir lire la totalité des œuvres d’Elisabeth Vonarburg aussi.

19) Vas-tu voir les auteurs sur les salons ? Ramènes-tu des interviews, des photos, des dédicaces ?

Oui et j’aime fréquenter les salons et j’aime bien recueillir des dédicaces. Comme je parle anglais comme une vache espagnole ivre et zozotante je ne vois que des auteurs francophones. Je bégaie trois mots (souvent idiots) pendant la dédicace et Mr Lhisbei prend des photos.
L’interview n’est pas un exercice avec lequel je suis à l’aise. Quand j’en fais c’est le plus souvent par mail.

20) Que penses-tu de la bit-lit ? Et de Harry Potter ? (je crois que ces deux questions étaient indispensables ;-)

Harry Potter, je n’ai pas accroché du tout mais je suis contente qu’il soit best-seller. Son succès bénéficie à la SFFF en terme de visibilité. La bit-lit je n’en ai pas lu assez pour m’en faire une idée. Et puis les étiquettes hein…

21) Tes fournisseurs : librairies, bouquinistes, Internet ?

Les 3. En librairie le plus souvent : celles des festivals ou une (et une seule) librairie lilloise (les 4 chemins). Internet aussi pour dénicher des occasions ou des livres soldés et les bouquinistes quand j’en trouve (soit pas souvent).

22) BD, comics, ou non ?

Pas trop BD, pas du tout comics ni mangas. Je ne sais pas pourquoi. Le prix des BD joue probablement.

23) Lis-tu aussi de la littérature « blanche » ? Si oui, qui aimes-tu particulièrement dans ce « genre » ?

Oui. J’aime surtout les auteurs contemporains et anglophones qui parlent des hommes ou de la société : Richard Russo, Tim Winton, Elliot Perlman ou John Irving. J’aime aussi les romans historiques et je ne supporte pas l’auto-fiction.

24) Tentative de Weltanschauung : qu’aimes-tu comme musique ? Comme cinéma ? Quel est ton loisir favori ? Qui est ton philosophe de prédilection ?

Pop / Rock (Red Hot Chili Peppers, The Strokes, The White Stripes, Nirvana et par-dessus tout Indochine et The Doors).
Films qui demandent un minimum de travail au cerveau (souvent des films US indépendants)
Internet ex aequo avec transat/lecture dans le jardin
Kant parce que c’est lui qui m’a permis de dépasser la moyenne en terminale (mouarf)

25) As-tu un Reader ?

Oui. Et, même si ça risque de choquer, j’adore ce nouveau moyen de lecture même si je reste attachée aux livres « papier ».

26) As-tu déjà lu en numérique, même sur moniteur ?

Oui mais pas sur moniteur (c’est horrible de lire sur écran)

27) Quel est ton rapport à la lecture numérique ? Penses-tu lire plus sous cette forme dans un proche avenir ?

Bon (le rapport). A condition que les éditeurs ne polluent pas leurs fichiers avec des DRM et qu’ils les vendent à un prix raisonnable (et pas 2 ou 3 euros moins cher comme j’ai pu le voir en littérature blanche pour des grands formats).
Oui la liseuse va me servir : ce n’est pas donné de pouvoir se balader avec une bibliothèque complète sur soi (et les valises et mon dos seront contents quand je partirai en vacances en laissant trois tonnes de livres à la maison…)

28) Quel est ton rapport à Internet ? Connecté depuis longtemps ?

Connectée depuis 2001. Jamais débranchée depuis. Droguée. Ça résume bien ma situation.

29) As-tu un lien avec le monde de l’édition ? Ou du livre plus généralement ?

Oui et non. Je suis membre du Club Présences d’Esprits, une asso de passionnés qui édite des fanzines et des anthologies. Je fais partie du comité de rédaction d’un de ces fanzines : AOC. AOC édite des nouvelles d’auteurs débutants ou semi-pro (ou professionnels qui proposent leur texte, on n’est pas sectaire). Je participe à la sélection des textes et gère le processus de correction des nouvelles sélectionnées.

30) Une dernière chose à dire au lectorat en délire ?

Non j’ai été bien assez bavarde comme ça.





Merci de votre attention. Et n'oubliez pas ! Duck ! And cover !

15 commentaires:

Gromovar a dit…

Je me suis fixé comme règle de ne pas intervenir mais là...
Indochine AND the Doors o_O ?

arutha a dit…

Entretien d'autant plus intéressant pour moi que de tous les interviewés jusqu'à présent, c'est Lhisbei que je connaissais le moins.
C'est décidément une excellente initiative. Mais je l'ai déjà dit.

Ferocias a dit…

Encore une chouette interview!

Guillaume44 a dit…

The Doors, c'est très bien. Indochine, ben je dirais joker les Inconnus ^^

Pitivier a dit…

Oui, je plussoie à l'indignation quasi générale... Indochine...

Maëlig a dit…

Je note Le Pays où l'on n'arrive jamais. Et merci pour cette chouette interview!

Lhisbei a dit…

eh oui Indo ET The Doors... les deux de manière physique (frisson le long de l'échine, boule à l'estomac etc bref la midinette-attitude de base). ça ne s'explique pas mais c'est comme ça ;) c'est comme le tatouage-totem sur la cheville à 30 balais alors que j'ai tout d'une working woman rangée. Une seule vie ... et trop courte !

Gromovar a dit…

:-)

Efelle a dit…

Te laisse pas faire Lhisbei !

Finalement tu es une vieille routarde du web 2.0. :)

Tigger Lilly a dit…

Très sympa! Indochine ça va te poursuivre, je le sens XD

lael a dit…

la vache espagnole mais lol, je crois que là tu t'es donné un nouveau surnom ! ça va rester XD

El Jc a dit…

Une rencontre amoureuse autour d'un livre, voilà qui a de la gueule !

Blopromptu a dit…

Comme Ferocias et Arutha : décidément, j'aime !
Une routarde du Web zozotant un anglais de ruminant hispanique tout en rencontrant le grand amour autour d'un livre, c'est une image qui va me rester!

NicK a dit…

Indochine ancienne version l'aventurier ou nouvelle version ? ;)

Val a dit…

Mdr Indochine ! nan je rigole pas mais ca me rappelle ma soeur qui avait adopté le look ;-)

Y'a Nirvana aussi. Je viens de sourire car mon adorable ado vient de découvrir ce groupe sur deezer. Elle vient d'hurler ! Maman tu connais Nirvana ? c'est trop bien !