samedi 3 octobre 2009

BOF


J'aime vraiment bien le fantastique médiéval de Maïa Mazaurette, mais la réédition de ce roman d'anticipation sociale paru initialement en 2004 est une vraie inutilité. C'est très mal écrit, et le fond est largement grotesque. Maïa Mazaurette est en train d'acquérir une vraie notoriété et c'est la seule explication que je vois à cette réédition.
Rien ne nous survivra, Maïa Mazaurette

2 commentaires:

Efelle a dit…

Merci pour cet avis, là encore j'ai hésité mais préféré attendre les retours. Tu confirmes ce que j'ai lu ailleurs.

Gromovar a dit…

Oui. Bien dommage.