Descente - Iain Banks in Bifrost 114

Dans le Bifrost 114 , on trouve un édito dans lequel Olivier Girard – aka THE BOSS – rappelle que, en SF comme ailleurs, un part et un autre arrive. Nécrologies et anniversaires mêlés. Il y rappelle fort justement et pour notre plus grand plaisir que, vainquant le criminel effet de génération, Michael Moorcock et Big Bob Silverberg – les Iguanes de l’Imaginaire – tiennent toujours la rampe. Long live Mike and Bob !! Suivent les rubriques habituelles organisées en actualité et dossier : nouvelles, cahier critique, interview, biographie, analyses, bibliographie exhaustive, philofiction en lieu et place de scientifiction (Roland Lehoucq cédant sa place à Alice Carabédian) . C'est de Iain Banks qu'il est question dans le dossier de ce numéro, on y apprendra que la Culture n’est pas seulement « ce qui reste quand on a tout oublié ». Dans le Bifrost 114 on pourra lire une jolie nouvelle de Iain Banks, intitulée Descente et située dans l’univers de la Culture (il y a des Orbitales)

Le Problème à Trois Corps - Liu Cixin et XuDong Cai


Le Problème à Trois Corps est le premier/seul ? classique de la SF écrit ce siècle et en tout cas, c'est incontestable, le premier/seul écrit en chinois par un Chinois.

Seize ans après sa sortie en version reliée chinoise, dix ans après la sortie de sa version anglaise traduite par Ken Liu, huit ans après la sortie de sa VF traduite par nul autre que Gwennaël Gaffric, et en même temps que le début de la série adaptée par Netflix avec les showrunners de Game of Thrones, arrive en France la version BD du Problème à Trois Corps, réalisée en Chine par XuDong Cai et al., supervisée par Liu Cixin et traduite par, roulements de tambour, Gwennaël Gaffric, le tout chez Hachette/Le Rayon Imaginaire.


350 pages environ et un format conséquent pour le premier tome d’une adaptation qui en comptera cinq. Un nombre de pages important donc pour absorber et retransmettre la substantifique moelle d’une œuvre gigantesque qui joue avec des masses de temps et d’espace purement vertigineuses.

Du multi-primé Problème à Trois Corps on dira peut-être un jour que c’est une épopée, la première imaginée au XXIe siècle. Cette épopée, au cas où tu serais égaré sur ce blog, lecteur, était chroniquée là, et là, et encore là, dans sa version anglaise. Cette épopée, tu peux aujourd’hui te l’approprier en version graphique dans un look qu’on dira caractéristique de l’école asiatique de BD (et dont je ne suis guère fan ce qui ne m’a pas empêché d’apprécier cette relecture graphique tant l’histoire est prenante).


Pour ce qui est de l’histoire justement, sache, lecteur, que c’est la version chinoise originale qui est adaptée ici. Autrement dit pas la version anglaise remaniée par Ken Liu (quelques détails et placements de chapitres changent).

La VF étant, parait-il (je n’ai pas lu la VF), plus fidèle à la version originale, cet album sobrement intitulé Le Problème à Trois Corps doit donc être fidèle à la VF que tu as peut-être lue. Question pour essayistes.

SACHE SURTOUT QUE L’ADAPTATION NETFLIX, même si elle garde tous les grands traits de l’intrigue, DIFFERE assez sensiblement DE LA VERSION ROMAN.

Que donc ce que tu vas trouver ici est une adaptation du texte et pas du show, ce qui peut être un motif suffisant d’achat au cas où la version télé serait la seule que tu connais ou prévois de connaître.

Et si tu connais la version papier et que tu n’as donc pas besoin de recadrage, fais comme moi, lecteur, et profite de cette occasion de relire (!) la trilogie sans devoir y consacrer le temps qu’imposerait le milliers de pages de celle-ci. J’y prends un grand plaisir et j’attends avec impatience les quatre autres tomes qui sortiront au rythme d’un par trimestre et où, les échelles devenant cosmiques, s’appliquera parfaitement la remarque de Liu Cixin sur cette adaptation, remarque que je vous livre ci-dessous (en version image car j'ai la flemme de retaper) :


Commentaires

Frey jean pierre a dit…
et la version tv chinoise en 30 épisodes sur "rakuten wiki" semble de qualité bien que longue ,j'ai pour l'instant apprécié les premiers épisodes
Gromovar a dit…
En effet. A ne pas oublier non plus.