Once Upon a Time at the End of the World t 2 - Aaron - Tefenkgi

J'avais vraiment - et un peu étonnamment - aimé le tome 1 de Once Upon a Time at the End of the World . Ce tome 2, intitulé The Rise and Fall of Golgonooza , commence comme un mix incestueux entre Portlandia et Disneyland avant de virer à l'horreur peu expliquée si ce n'est par la nécessité de faire avancer le récit. Plus précisément on voit dans cette deuxième partie que l'amour ne dure pas toujours, que la beauté est dans les yeux de celui qui regarde, et blablabla. Pour les lecteurs échaudés qui ont envie de lire sur l'amour triste, je conseille de s'épargner cet album et de se contenter de lire les deux pépites de sagesse ci-dessous, plus rapides et bien plus utiles : "Our love will last forever, until the day it dies" Virgin Prunes Et, "I chose an eternity of this Like falling angels The world disappeared Laughing into the fire Is it always like this? Flesh and blood and the first kiss The first colors, the first kiss We writhed under a red

Rich Larson in Métal Hurlant 7


Dans le numéro 7 du nouveau Metal Hurlant, disponible en librairie et kiosques, il y a Seule la violence vraiment nécessaire, une nouvelle de Rich Larson traduite par Pierre-Paul Durastanti.

Il y a aussi plein de courtes BD dont le moins qu'on puisse dire est que beaucoup déclencheraient un AVC à un sensitivity reader. Tant mieux. Quand aux trigger warnings, utilisés ils doubleraient le nombre de caractères.

Outre le joli strip de Yann Bécu dont j'ai déjà dit un mot, on lira aussi un hommage au Métal d'origine intitulé Aube Métallique (Thomas, De Vos), le très audacieux Marguerite (Neyef), le chutant fort bien Innocence artificielle (Maddox, Dodé), l'inquiétant Bas les masques (Lambert), le politique L'interview (Pisarev), le déroutant Respect (Allison), le dérangeant Mary Bell (Usdin), le très Métal Le Rite (Huault), l'ironique Le Repas du soir (Bos), le très beau Le Traitement (Bratukhin) et l'aussi très beau De Profundis (Levallois) qui évoque Le premier souper de Dickow, l'ironique mais imparfait Les Monstres des abysses (Hermans).

D'autres strips m'ont moins parlé, jusqu'à un Derf Backderf qui n'est là que pour faire la claque.

En rédactionnel on trouvera entre autres plein de conseils livre ancien dans L'ignoble Bibliothèque du Dr Maddox, une sélection de nouveautés réalisée par Lloyd 'Shining Jacket' Chéry, un amusant article sur l'Extraterrestrial Highway ou un autre sur les freak shows de Barnum à leur fin.

Commentaires