le nain de Whitechapel - Cyril Anton

Londres, fin du XIXe siècle. Plus ou moins. Oscar est le fils cadet d’une famille de la bourgeoisie anglaise. Excellent pianiste, il a un aîné moins brillant que lui mais que ses parents préfèrent. Lui est le souffre-douleur. Il faut dire qu’Oscar est nain, objet de honte et d’opprobre dans un monde où la difformité est perçue comme le signe objectif d’une défaillance morale. Après des années de brimades et d’humiliations, Oscar est foutu à la porte, littéralement jeté aux chiens. Il est alors recueilli par Freddy, un noir veuf et pianiste qui l’emmène chez lui à Whitechapel et l’initie au jazz et à la blue note. Mais voilà qu’en ces temps un gang nommé Tabula Rasa assassine d’horribles manières ceux qu’il considère comme des indésirables, pauvres, handicapés, marginaux… Oscar, qui change alors d’identité, se lance dans la traque des membres du gang. Il initie aussi la construction d’une boule de neige géante destinée à protéger le quartier et ses habitants des agressions extérieures.

Fables 4 - Willingham, Buckingham


Voici qu'est arrivé le tome 4 de l'Intégrale Fables publiée chez Urban Nomad. Et c'est encore une réussite avec ce volume plus excitant peut-être que le tome 3 qui l'était déjà grandement.

Suite de la guerre éternelle entre les Fables réfugiés dans notre monde (celui des « Communs») et l'Adversaire qui maintient les Royaumes dans une effrayante servitude. Comme dans les opus précédents, cet issue #4 mélange de longs arcs très construits liés à la guerre et de courts strips de respiration souvent amusants - mention spéciale à celui qui met en scène les Trois souris aveugles en quête du Paradis.

 

Pour ce qui est des arcs principaux :

  • d'abord Bigby est revenu et il est toujours aussi percutant, mais ce n'est pas tout,
  • on verra une utilisation intelligente des haricots magiques qui permettent de gagner le royaume des nuages et ses inconséquents géants,
  • on verra Fableville se doter de son premier service d'espionnage,
  • on verra une transposition glaçante de la conférence de Wannsee,
  • on verra une guerre totale se préparer,
  • on verra l'Empire initier des relations diplomatiques pré-guerre avec Fableville, relations empreintes de dissimulation et d'espionnage,
  • on verra les préparatifs d'une surprenante intervention chirurgicale,
  • on verra quelle fut la vie d'Hansel après qu'il eut brulé la Sorcière de la Forêt Noire avec sa sœur Gretel,
  • on verra que la Sorcière de la Forêt Noire – la même – a plus qu'un agenda secret,
  • on verra s'épanouir la vie de famille de Bigby, Blanche-Neige et leurs enfants ; on y voit aussi que les relations du loup géant avec son père sont toujours aussi amères – no love lost entre le Grand méchant loup et le Vent du nord,
  • on verra l'insignifiant Gobe-Mouche, redevenu Ambrose et assisté du fantôme de Lancelot et de quelques autres, se lancer à l'assaut des Royaumes jusqu'à infliger de très lourdes défaites à l’Adversaire et créer un royaume de justice et de paix au sein même de l'antre d'iniquité que sont devenues les terres fabuleuses sous la navrante direction du maléfique ennemi.


C'est dynamique, c'est littéralement merveilleux, c'est excitant, c'est rempli de relations (in)humaines avec toutes les difficultés qui y nichent toujours.

Tout est réfléchi et profond, car les relations interpersonnelles sont toujours délicates et car la guerre totale que l’Adversaire veut exporter vers le monde des Communs, le nôtre, donne lieu à des approches divergentes de la part des Fables qui ont à la conduire avec intelligence et doigté.

A lire absolument.

Commentaires