Something is Killing the Children t1, Tynion IV, Dell’Edera, Muerto

Juste quelques mots (et cette fois vraiment pas plus) sur le TPB 1 du Something is Killing the Children de l’énorme James Tynion IV, illustré par Dell’Edera et Muerto. Commençons par donner le résumé éditeur : Lorsque les enfants de la petite ville d'Archer's Peak se mettent à disparaître les uns après les autres - certains sans laisser la moindre trace, d'autres dans des circonstances extrêmement violentes - la peur, la colère et la suspicion envahissent l'entourage des victimes et laissent la police locale dans le plus grand désarroi. Aussi, quand le jeune James, seul témoin oculaire du massacre de ses trois camarades, sort de son mutisme pour parler de créatures terrifiantes vivant dans la pénombre, le coupable semble tout trouvé. Son seul espoir viendra d'une étrange inconnue, Erica Slaughter, tueuse de monstres capable de voir l'impensable, ce que l'inconscient des adultes a depuis longtemps préférer occulter. Something is Killing the Children est l’

Chasseurs de sève - Ristorcelli - Genefort - Sauvetre


Juste quelques mots pour dire qu'est sortie l'adaptation BD du roman Chasseurs de sève de Laurent Genefort. Publié pour le première fois en 1994 au Fleuve, puis ressorti - dans une version revue et corrigée - en 2019 chez Citric, ce court texte se situe dans l'univers des Portes de Vangk (même si ici des portes on n'aura ni vue ni connaissance).

L'Arche est un arbre-monde. Dans ses branches et frondaisons vivent des humains divisés en tribus nommées famil, ainsi que des quasi-humains, les Antropes. Tout ce monde a un niveau technologique faible, proche de celui des sociétés lignagères terrestres.

Piérig est le sourcier du famil des Arpenteurs de gouffre. Il est de ces rares élus capables de comprendre la sève qui irrigue l'arbre et d'en utiliser les vertus. Alors qu'il rentre d'une expédition d'étude qui lui a permis de vérifier que l'arbre (le seul habitat des humains) était malade, il tombe sur une scène de cauchemar. Son clan est attaqué par les guerriers de celui des Chasseurs de sève, et c'est objectivement un massacre. Plus forts et plus entrainés, les Chasseurs de sève déciment les Arpenteurs ; Piérig voit mourir ses amis, sa tribu, la fille qu'il aime. Puis il est capturé. Il comprend alors que si les Chasseurs lui avaient sauvé la vie c'était pour qu'à l'aide de ses talents il trouve la source de la maladie et une solution, soin ou plus probablement migration. Et, cerise sur le gâteau, qu'il serait accompagné - de près - par trois membres du clan, dont la volcanique Reva. Le trio va donc traverser de nombreux niveaux de l'arbre-monde, jusqu'au sol - mythique et terrifiant pour les habitants des branches - où se trouvera peut-être une solution.


Description détaillée d'un voyage en milieu hostile, Chasseurs de sève est l'occasion de placer le petit groupe face à de nombreuses créatures mortellement dangereuses telles que des lynxs, des spitakes, ou des dissiles. Il devra aussi résister aux périls de la sève et du bois ainsi qu'à l'action pas toujours amicale d'autres groupes humains. Il aura enfin, au long de ce voyage, la chance de voir s'installer en son sein une forme fragile de cohésion en dépit des inimitiés et désir de vengeance. Jusqu'à une conclusion...conclusive.

Très joliment dessiné et colorisé, l'album est un foisonnant régal pour les yeux. Pur récit d'aventures mené autant par le danger que par l'émotion, habité par des personnages largement d'un bloc, il plaira sûrement plus à des adolescents qu'à des adultes qui auraient voulu y chercher des interrogations ou des réflexions profondes.


Chasseurs de sève, Ristorcelli d'après Genefort, Sauvetre

Commentaires