Something is Killing the Children t1, Tynion IV, Dell’Edera, Muerto

Juste quelques mots (et cette fois vraiment pas plus) sur le TPB 1 du Something is Killing the Children de l’énorme James Tynion IV, illustré par Dell’Edera et Muerto. Commençons par donner le résumé éditeur : Lorsque les enfants de la petite ville d'Archer's Peak se mettent à disparaître les uns après les autres - certains sans laisser la moindre trace, d'autres dans des circonstances extrêmement violentes - la peur, la colère et la suspicion envahissent l'entourage des victimes et laissent la police locale dans le plus grand désarroi. Aussi, quand le jeune James, seul témoin oculaire du massacre de ses trois camarades, sort de son mutisme pour parler de créatures terrifiantes vivant dans la pénombre, le coupable semble tout trouvé. Son seul espoir viendra d'une étrange inconnue, Erica Slaughter, tueuse de monstres capable de voir l'impensable, ce que l'inconscient des adultes a depuis longtemps préférer occulter. Something is Killing the Children est l’

Le Joyau noir - Le Gris - Dellac - Poli d'après Moorcock


Sortie récente du Joyau Noir, premier tome de l'adaptation BD de Hawkmoon, l'un des cycles que Michael Moorcock a consacré au Champion Eternel – le héros multiple du multivers de son invention.

Juste quelques mots sur cet album très réussi.


Futur lointain. Le monde a connu le Millénaire tragique, une période cataclysmique qui a conduit à une fragmentation du monde ainsi qu'à un retour à un niveau politico-technique médiéval – même si des artefacts technologiques existent encore dans l'univers d'Hawkmoon.

Dans le monde post-Millénaire tragique, la Granbretanne est un totalitarisme gouverné par le très post-humain Roi-Empereur Huon, un tyran qui s'est lancé à la conquête de tout le continent européen.

Le récit commence avec la prise de Köln et la capture de son leader, le jeune comte Dorian Hawkmoon, successeur d'un père tombé au combat. La Granbretanne tourne alors son regard vers le royaume de Kamarg, région libre et indépendante gouvernée par le légendaire comte Airain.

Les troupes brutales et implacables de Granbretanne pourront-elles être arrêtées avant d'avoir conquis l'Europe ? Et quel rôle joueront tant Airain qu'un Hawkmoon réduit à l'esclavage par les Granbretons dans la résistance à l'avancée apparemment inexorable de légions noires qui n'ont guère à envier aux Einsatzgruppen.


Le premier tome de l'adaptation d'Hawkmoon en BD est très réussi. L'action est intense, les enjeux apparaissent clairement, et le découpage impeccable plonge le lecteur au cœur de la mêlée.

Les personnages, typés, ont des airs d’icône charismatiques. Les décors et paysages – amples et variés – sont aussi de vrais réussites (et je ne parle même pas ici des armes ou armures).

Dans une ambiance moins décadente que le cycle d'Elric (personnage principal oblige), Le Gris, Dellac et Poli (qui était déjà dans l'adaptation d'Elric) livrent une histoire engageante qui rend hommage à son original.


Le Joyau noir, Hawkmoon 1, Le Gris, Dellac et Poli d'après Moorcock

Commentaires