Something is Killing the Children t1, Tynion IV, Dell’Edera, Muerto

Juste quelques mots (et cette fois vraiment pas plus) sur le TPB 1 du Something is Killing the Children de l’énorme James Tynion IV, illustré par Dell’Edera et Muerto. Commençons par donner le résumé éditeur : Lorsque les enfants de la petite ville d'Archer's Peak se mettent à disparaître les uns après les autres - certains sans laisser la moindre trace, d'autres dans des circonstances extrêmement violentes - la peur, la colère et la suspicion envahissent l'entourage des victimes et laissent la police locale dans le plus grand désarroi. Aussi, quand le jeune James, seul témoin oculaire du massacre de ses trois camarades, sort de son mutisme pour parler de créatures terrifiantes vivant dans la pénombre, le coupable semble tout trouvé. Son seul espoir viendra d'une étrange inconnue, Erica Slaughter, tueuse de monstres capable de voir l'impensable, ce que l'inconscient des adultes a depuis longtemps préférer occulter. Something is Killing the Children est l’

Judge Dredd Contrôle - Williams - Weston - Brève revue de BD


Quelques mots pour signaler la sortie de "Judge Dredd Contrôle", recueil Délirium rassemblant des récits de Rob Williams et Chris Weston.

On y lira la longue histoire (3 épisodes) du juge Pin, un grand ponte du SJS (Le Service de Surveillance des Juges) habité par un délire meurtrier de pureté qu'il tourne contre les autres Juges, jamais à la hauteur de ses standards et donc tous voués à mourir.

On s'y émouvra devant le désespoir d'un Chasseur Klegg solitaire qui vit dans la souffrance sa solitude, dans une Mega City One qui ne lui est jamais amicale. Le meilleur épisode sans doute.

On y verra une tentative, vouée à l'échec, de payer les citoyens pour qu'ils respectent la Loi, un ascenseur spatial pour super-riches piraté par un gang de grands singes, ou encore la rébellion d'un énorme canon laser de défense anti-missiles qui se retourne contre Mega City One.

On conclura par une histoire réussie d'acteur ayant poussé l'abnégation jusqu'à faire greffer son cerveau dans le corps d'un reptile géant afin de tourner un film de Kaiju. Habitant le rôle jusqu'à devenir une menace, il est vaincu de façon très spectaculaire par l'action combinée de Dredd et de son frère Rico, pourtant encore cadets.

L'ensemble se lit agréablement même si ne reste rien de l'aspect subversif des Dredd originaux. Ca passe le temps, ça n'est pas indispensable.

Judge Dredd Contrôle, Williams, Weston

Commentaires