Dissipatio H.G. - Guido Morselli

« Il suffit d'un peu de courage.  Plus la douleur est déterminée et précise, plus l'instinct de la vie se débat, et l'idée de suicide tombe.  Quand j'y pensais, cela semblait facile. Et pourtant de pauvres petites femmes l'ont fait. Il faut de l'humilité, non de l'orgueil.  Tout cela me dégoute.  Pas de paroles. Un geste. Je n'écrirai plus. » Ces phrases, les dernières du Métier de vivre de Pavese, sont écrites neuf jours avant son suicide. Cette « idée de suicide », ce désir de mort, le narrateur anonyme de " Dissipation H.G. " les partage. Mais lui recule, n'utilise pas sa « fiancée à l’œil noir », et lorsqu'il sort de la grotte où il pensait mettre fin à ses jours, il réalise qu'il est maintenant seul sur Terre. Que toute l'humanité a disparu. Que ne reste plus que lui dans un monde vide d'hommes. " Dissipatio H.G. " est le journal de son expérience, vécue entre un village de montagne et la ville proche de Zuri

Utopiales 2021 - Bilan avant fin 10

PK Dewdney

Enfin, aux Utopiales, on croise une foultitude d'auteurs. Ceux sans qui rien n'existe et sans lesquels on serait comme des cons, obligés de lire des livres de développement personnel - merci à eux, ils nous sauvent de la grisaille.

On tente de les photographier - sans les stalker. On rate 5 photos sur 6. On en double pour rien. On immortalise des grimaces - qu'on efface. On publie ce qui est publiable.


Claire Duvivier et Guillaume Chamanadjian


Jean Baret


Xavier Mauméjean


Pitchaya Sudbanthad



Et, last but not least, le trio infernal Siébert, Paquet, Bordage :)

Commentaires