Roger Zelazny - Le temps d'un souffle, je m'attarde

Ressortie aujourd'hui dans la toujours pertinente collection Dyschroniques du "Destination fin du monde" de Robert Silverberg qui n'était plus disponible en français depuis longtemps. Rappelons que la maison d’édition indépendante Le passager clandestin est une toute petite maison radicale, engagée et militante contre une certaine forme insatisfaisante du monde. Au milieu des non fictions, on y trouve la collection Dyschroniques qui remet à l’honneur des textes anciens de grands noms de la SF.  Nouvelles ou novellas posant en leur temps les questions environnementales, politiques, sociales, ou économiques, ces textes livrent la perception du monde qu’avaient ces auteurs d’un temps aujourd’hui révolu. On notera que chaque ouvrage à fait l’objet d’un joli travail d’édition, chaque texte étant suivi d’une biographie/bibliographie de l’auteur, d’un bref historique des parutions VO/VF, d’éléments de contexte, ainsi que de

Fire in the Bone - Ray Nayler

Image non contractuelle

Petite discussion hier avec l'ami Feyd Rautha. On a toujours intérêt à discuter avec l'ami Feyd Rautha. La preuve, il m'a donné envie de lire trois nouvelles sur lesquelles je vais dire quelques mots ici. (1/3)


"Fire in the Bone" est une nouvelle de Ray Nayler lisible à cette adresse.

On y visite une planète agricole aux mœurs et structures sociales très conservatrices, appuyées qu'elle sont sur une religion qui ne l'est pas moins.

Conservateur mais pas arriéré, ce monde fait partie d'un ensemble plus vaste dont il est le grenier. D'où les vaisseaux moissonneurs qui viennent s'y approvisionner. D'où les nombreux robots qui récoltent ou, plus simplement, servent les habitants. Des amish hitek donc. Ou plutôt des planteurs du Sud qui auraient des robots pour esclaves (la structure sociale est proche).

Il y eut bien, dans le temps, une grande révolte, mais elle fut justement écrasée, non sans laisser derrière elle un mythe fondateur d'ordre social et un martyr à révérer. Mais qu'adviendrait-il si de nouvelles idées de liberté venaient aux robots ?

C'est la question que pose cette nouvelle agréable à lire, qui se demande s'il est possible de bâtir des ponts et n'oublie pas de surprendre son lecteur.


Fire in the Bone, Ray Nayler

L'avis de Feyd

Commentaires