Cyber Mage - Saad Z. Hossain

" Cyber Mage " est le troisième roman – et quatrième texte – de Saad Z. Hossain. Il se situe dans le même univers que ses écrits précédents. Il se place, dans la chronologie de cet univers, après Bagdad, la grande évasion ! , quelque part vers un siècle après Djinn City (tous les deux publiés  par les éditions Agullo , les bienfaits du Très Miséricordieux soient sur leurs têtes !) et immédiatement avant le toujours non traduit (Agullo ! Que la peau des yeux leur pèle !) The Gurkha and the Lord of Tuesday . Dahka, Bangladesh. Une ville divisée entre des habitants/actionnaires – qui ont des droits, de vote notamment – et une foule énorme de sans titre qui vivent à sa bordure, dans les trafics, la violence, la maladie et la privation de tout droit. Une ville parmi d'autres dans un monde que changement climatique, déplacements de population et nanites incontrôlés ont rendu en partie inhabitable après avoir provoqué la chute des Etats et l'inévitable repli, pour ceux q

Le deuxième sang - Emilie Querbalec


Juste un mot pour signaler qu'Albin Michel Imaginaire met en téléchargement gratuit (en dépit du verbe Acheter sur le bouton clickable) la nouvelle "Le deuxième sang", d'Emilie 'Monts d'automne' Querbalec.

Contexte oriental encore mais pas japonais cette fois.
Le texte, court, met en scène Lha-Mi, une jeune novice du monastère de Bainalung qui s'entraîne dur pour devenir une guerrière d'élite appelée à rejoindre le palais impérial et les rangs de la Première Garde de l'Empereur. Un parcours martial et sélectif qui dure des années.

Pour servir, elle doit aussi, parallèlement, offrir son premier sang à la déesse Kamasapa - la déesse guerrière aux huit bras portant huit armes -, mais aussi et de surcroît, et ceci elle ne le découvre qu'après, le deuxième.
Quel choix fera-t-elle ?
Et qu'advient-il de celles qui renâclent, rejoignant par leur attitude le rang des dzums (ces femmes monstrueuses et maudites dont le nom vient de celui que porte les femelles bâtardes de yak et de vache).
Je n'en dis pas plus pour ne pas trop spoiler un texte court.

Dans "Le deuxième sang", Querbalec met en lumière un dilemme, assez courant, qui parlera aux femmes cadres d'Apple ou Facebook par exemple.
Il permettra à ceux qui n'ont pas compris un passage clef de La guerre du pavot de peut-être, enfin, comprendre ce qu'il signifie.

Je ne comparerai pas l'histoire de la nouvelle et celle du roman, deux objets dissemblables ; en revanche je trouve le style inférieur ici, alors, s'il n'est pas assez à votre goût, que ça ne vous empêche pas de lire le roman, vous ne serez pas déçu.

Le deuxième sang, Emilie Querbalec

Commentaires