Something is Killing the Children t1, Tynion IV, Dell’Edera, Muerto

Juste quelques mots (et cette fois vraiment pas plus) sur le TPB 1 du Something is Killing the Children de l’énorme James Tynion IV, illustré par Dell’Edera et Muerto. Commençons par donner le résumé éditeur : Lorsque les enfants de la petite ville d'Archer's Peak se mettent à disparaître les uns après les autres - certains sans laisser la moindre trace, d'autres dans des circonstances extrêmement violentes - la peur, la colère et la suspicion envahissent l'entourage des victimes et laissent la police locale dans le plus grand désarroi. Aussi, quand le jeune James, seul témoin oculaire du massacre de ses trois camarades, sort de son mutisme pour parler de créatures terrifiantes vivant dans la pénombre, le coupable semble tout trouvé. Son seul espoir viendra d'une étrange inconnue, Erica Slaughter, tueuse de monstres capable de voir l'impensable, ce que l'inconscient des adultes a depuis longtemps préférer occulter. Something is Killing the Children est l’

The Miracle Lambs of Minane - Finbarr O'Reilly


Best of British SF 2018, une nouvelle après l'autre. Recensions courtes.

Milieu du XXIe siècle, Irlande. La Famine est finie, après avoir fait sa gargantuesque moisson de vies humaines, et il s'agit maintenant de repeupler le pays.

Sur cette terre dévastée par les effets catastrophiques du dérèglement environnemental et des guerres qui l'accompagne, sur cette terre, jadis riante, qui aujourd'hui manque de tout ce qui nous parait le plus basique et que les Evêques ont prise sous leur contrôle, l’injonction est de se reproduire. Credo officiel, affiches, Famine Parties dans lesquelles, contre la promesse d'un peu de nourriture, hommes et femmes se rencontrent à fin de procréation. Rien d’étonnant si, dans ce contexte, l'avortement est redevenu un crime capital.
C'est dans une Famine Party que le narrateur rencontre par hasard Maura Verane, dite Moll, une femme mure qui fait des merveilles dans sa ferme et parvient ainsi à nourrir chaque jour un peu mieux la communauté. Elle le prend sous son aile, en fait son apprenti, et, de fait, le témoin involontaire de ses activités illégales.

The Miracle Lambs of Minane est un beau texte, l'histoire d'une belle rencontre, une ode au plaisir et à la liberté, qui parvient à traiter d'un sujet grave avec une légèreté bienvenue et démontre qu'aucun système oppressif ne parvient jamais complètement à ses fins.
Un texte publié l'année même où l'avortement devenait légal en Irlande, comme un avertissement.

Commentaires