Un soupçon de bleu, Ken Liu dans Bifrost 104

Dans le Bifrost 104 , en plus de la critique de toutes les nouveautés SFFF et des rubriques habituelles, on trouve une nouvelle de Ken Liu absolument somptueuse : « Un soupçon de bleu » Uchronie draconique, « Un soupçon de bleu » réussit l’exploit d’aborder la théorie de Gaël Giraud sur le lien entre énergie et croissance économique, de métaphoriser les externalités négatives qu’elle engendre sur les hommes et l’environnement, de parler effet d’agglomération et attractivité des territoires, sans oublier la destruction créatrice chère à Aghion (ça change un peu) ni le Nimby. Le tout en étant compréhensible par quiconque n’est guère familier avec ces concepts et en étant aussi émouvant que franchement drôle. De la très belle ouvrage d’un grand maître de la forme courte.

La shortlist du PSF 2020



Oyez ! Oyez ! Bonnes gens !

Le scrutin pour désigner la short list du Prix Planète SF des blogueurs 2020 est maintenant clos.

Les blogueurs et forumeurs ont voté et choisi :
  • Trop semblable à l'éclair de Ada Palmer / Le Bélial (Trad. Michelle Charrier)
Les membres du jury ont voté et choisi :
  • L'incivilité des fantômes de Rivers Solomon / Aux Forges de Vulcain (Trad. Francis Guévremont)
  • Lumières noires de N. K. Jemisin / J'ai Lu Nouveaux Millénaires (Trad. Michelle Charrier)
  • Vita Nostra de Marina et Sergueï Diatchenko / L'Atalante (Trad. Denis E. Savine)
Cette année encore, une sélection de grande qualité qui va contraindre le jury à se torturer les méninges pour désigner le vainqueur - lors de la délibération de septembre, après les rattrapages - car, si bons que soient ces quatre livres, à la fin il ne peut en rester qu'un.

Stay tuned !

Commentaires

Baroona a dit…
*à la fin il ne peut rester que "Vita Nostra". O=)
Gromovar a dit…
Je le note ;)
Anonyme a dit…
Tiberix : c’est une évidence.
Gromovar a dit…
Je le re-note ;)