Conan L'heure du dragon - Blondel - Sécher

" L'heure du dragon " est le seul roman de Conan écrit par Howard. Il a été adapté dans les années 70 par la fine équipe Roy Thomas - Gil Kane. Il l'est une nouvelle fois ici par le duo Julien Blondel (scénariste de Elric, décidément! il aime les personnages myhthiques)  - Valentin Sécher (dessinateur de Méta Baron) . On peut rêver pires adaptateurs. Conan est roi d'Aquilonie. Plus pour longtemps quand le roman commence. Car trois nobles ambitieux ont tiré le très maléfique empereur Xaltotun de Python d'un sommeil de 3000 ans en usant pour ce faire du légendaire Cœur d'Ahriman. En échange ils lui demandent de les aider à usurper les trônes de Némédie et d'Aquilonie. Pour cela Conan doit mourir. Mais si, sur le champ de bataille, Xaltotun tient parole et offre aux félons une victoire écrasante sur l'armée aquilonienne, il a, en revanche, d'autre projets pour un Conan qu'il préfère emprisonner secrètement. De fait il a plus globalement d'

Beyond the Dragon's Gate - Yoon Ha Lee


"Beyond the Dragon's Gate" est une nouvelle de Yoon Ha Lee lisible sur le site Tor.

Espace. Futur.
Anna Kim est une chercheuse qui a travaillé longtemps sur les IA avant d'arrêter brutalement après un accident grave.
Citoyenne des Harmonious Stars, elle s'est trouvée convoquée - on pourrait aussi dire kidnappée tant l'invitation fut autoritaire - sur la base spatiale Undying Pyre par le commandant suprême des forces militaires des Stars, qu'on nomme simplement le Marshal.
Des vaisseaux de combat IA - plusieurs et de plus en plus - semblent s'être autodétruits après avoir unilatéralement modifié leur dénomination. Anna doit découvrir quel est le problème et le régler le plus vite possible.

L'intrigue repose sur une histoire de dysphorie (ici on hésite à dire de genre) guère passionnante tant elle est vite résolue et sacrifie aux récurrences actuelles (comme le faisait, mieux du point de vue du récit, l'ironiquement controversée nouvelle I identify myself as an attack helicopter).

Mais sur la forme, le style de Yoon Ha Lee impressionne toujours autant.

Comment il arrive à suggérer en quelques lignes l'angoisse qu'on ressent à vivre dans une dictature militaire.
Comment il la transmet au lecteur au point que, lors de la lecture, chaque déplacement, geste, mot de Marshal inquiète sur ce qu'il implique.
Comment il entrelace les horreurs qu'il laisse supposer avec une élégance et un raffinement qui se devinent aux descriptions et que les noms de lieux ou de moments rendent éclatants : qui d'autre invente pour quelques pages un monde inédit dans lequel se trouvent les Harmonious Stars, Undying Pyre, the Battle of the Upended Grail, the Siege of the Seventh Pagoda, ou Admiral Meng of the Tortoise Ruins ? Pas grand monde.

Beyond the Dragon's Gate, Yoon Ha Lee

Commentaires