Descente - Iain Banks in Bifrost 114

Dans le Bifrost 114 , on trouve un édito dans lequel Olivier Girard – aka THE BOSS – rappelle que, en SF comme ailleurs, un part et un autre arrive. Nécrologies et anniversaires mêlés. Il y rappelle fort justement et pour notre plus grand plaisir que, vainquant le criminel effet de génération, Michael Moorcock et Big Bob Silverberg – les Iguanes de l’Imaginaire – tiennent toujours la rampe. Long live Mike and Bob !! Suivent les rubriques habituelles organisées en actualité et dossier : nouvelles, cahier critique, interview, biographie, analyses, bibliographie exhaustive, philofiction en lieu et place de scientifiction (Roland Lehoucq cédant sa place à Alice Carabédian) . C'est de Iain Banks qu'il est question dans le dossier de ce numéro, on y apprendra que la Culture n’est pas seulement « ce qui reste quand on a tout oublié ». Dans le Bifrost 114 on pourra lire une jolie nouvelle de Iain Banks, intitulée Descente et située dans l’univers de la Culture (il y a des Orbitales)

BILAN DE LA DECENNIE 2010


ICI ET LÀ ON FAIT DES BILANS ANNUELS VOIRE, 2019 OBLIGE, DÉCENNAUX.
UN EXERCICE PÉRILLEUX.

N'ÉTANT L'ARBITRE D'AUCUNE ÉLÉGANCE NI LE RESPONSABLE DE LA MARCHE DU MONDE, JE NE DONNERAI NI PALMARÈS DES ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DES 2010'S, NI DES FILMS MAJEURS, NI DES LIVRES, NI DE RIEN...

CE QUE JE VEUX RETENIR DE LA (MA) DÉCENNIE, C'EST UN PROJET, LANCÉ COMME UNE IDÉE EN L'AIR ET QUI A FLEURI NEUF FOIS DÉJÀ.

LES 2010'S POUR MOI C'EST LA DÉCENNIE DE LA CRÉATION PUIS DU DÉVELOPPEMENT DU PRIX PLANÈTE-SF DES BLOGUEURS.

C'EST LA CÉLÉBRATION DE NEUF ROMANS  DE GRANDE QUALITÉ, CHACUN À SA MANIÈRE PROPRE, NEUF PRIX-PLANÈTE-SF DES BLOGUEURS.

ILS SONT TOUS ICI AUJOURD'HUI POUR DIRE AU REVOIR AUX 2010'S.
ENJOY !

Commentaires

Lhisbei a dit…
Je trouve que tu ne le cries pas encore assez fort... ;)
Gromovar a dit…
Un texte court en minuscules, c'est triste. Et puis...c'est fête :)

Bises.
Yann a dit…
Bonne année et merci pour tes critiques
Gromovar a dit…
Merci à toi :)