samedi 16 novembre 2019

L'examen - Richard Matheson


La maison d’édition indépendante Le passager clandestin est une toute petite maison radicale, engagée et militante contre une certaine forme insatisfaisante du monde. Au milieu des non fictions, on y trouve la collection Dyschroniques qui remet à l’honneur des textes anciens de grands noms de la SF.
Nouvelles ou novellas posant en leur temps les questions environnementales, politiques, sociales, ou économiques, ces textes livrent la perception du monde qu’avaient ces auteurs d’un temps aujourd’hui révolu
On notera que chaque ouvrage à fait l’objet d’un joli travail d’édition, chaque texte étant suivi d’une biographie/bibliographie de l’auteur, d’un bref historique des parutions VO/VF, d’éléments de contexte, ainsi que de suggestions de lectures ou visionnages connexes. Une bien jolie collection donc.

"L'examen" est une courte nouvelle de Richard Matheson publiée en 1954.

Alors que le vieillissement de la population - fortement lié aux progrès de la médecine - commençait tout juste à devenir une question, Matheson décrit une Amérique dans laquelle les vieillards doivent, après 60 ans (l'espérance de vie n'était alors pas celle d'aujourd'hui), passer un examen destiné à évaluer leurs capacités physiques et cognitives.

Les résultats  des tests déterminent si la personne est, ou pas, autoriser à perdurer.
En cas de test positif, elle est tranquille pour cinq ans (la périodicité de l'examen), sinon elle sera convoquée pour être administrativement euthanasiée afin de ne plus être une charge inutile pour la société.

"L'examen" raconte l'histoire de Tom Parker, un octogénaire qui doit passer pour la quatrième fois l'examen. Elle débute par la soirée qui précède la journée capitale, une soirée durant laquelle son fils, Les, chez qui il vit, l'entraîne aux épreuves. Puis...

"L'examen" est un texte court et simple. Il pose la question malthusienne (mais pas que) du traitement des "inutiles" ou des "surnuméraires".
Sans être spectaculaire, il est touchant dans la manière dont il oppose la dignité de Tom à la dureté d'une société qui l'évalue et envisage de se passer de lui.
Comme l'écrivait robert Bloch, la force de l’œuvre de Matheson est de parvenir à créer de l'empathie entre ses personnages et le lecteur. C'est en effet le cas ici. Tom, Les, et sa femme Terry, sont émouvants, tant dans leurs sentiments (forts mais exprimés à voix feutrée) que dans leurs contradictions.
Et ce sont ces contradictions même qui donnent sa force au texte, et justifient, en le rééditant, de garder vivantes des prédictions que l'avenir n'a pas validées (même si le passé les avait pensées ou mises en œuvre).

L'examen, Richard Matheson

1 commentaire:

Vert a dit…

Intéressant. Ceci dit je le rattraperais plutôt dans un recueil de nouvelles du Monsieur (il a un livre d'or avec une couverture horrible notamment), ça sera l'occasion de lire d'autres choses de lui ^^