Cyber Mage - Saad Z. Hossain

" Cyber Mage " est le troisième roman – et quatrième texte – de Saad Z. Hossain. Il se situe dans le même univers que ses écrits précédents. Il se place, dans la chronologie de cet univers, après Bagdad, la grande évasion ! , quelque part vers un siècle après Djinn City (tous les deux publiés  par les éditions Agullo , les bienfaits du Très Miséricordieux soient sur leurs têtes !) et immédiatement avant le toujours non traduit (Agullo ! Que la peau des yeux leur pèle !) The Gurkha and the Lord of Tuesday . Dahka, Bangladesh. Une ville divisée entre des habitants/actionnaires – qui ont des droits, de vote notamment – et une foule énorme de sans titre qui vivent à sa bordure, dans les trafics, la violence, la maladie et la privation de tout droit. Une ville parmi d'autres dans un monde que changement climatique, déplacements de population et nanites incontrôlés ont rendu en partie inhabitable après avoir provoqué la chute des Etats et l'inévitable repli, pour ceux q

Utopiales 2019 : Coder/Décoder



Du 31 octobre au 4 novembre, c'est le retour des Utopiales à Nantes, après celle de l'heure d'hiver.

Le thème de l'année est Coder/Décoder, alors que dire ? Codons/Décodons, Décodons surtout (quand nous arriverons là-bas, le Codage aura déjà été accompli).

Nous allons Décoder en compagnie d'une pléthore de créateurs, auteurs, illustrateurs, scénaristes, scientifiques.

Nous allons Décoder avec les amis blogueurs, éditeurs, traducteurs, et, plus l'heure avancera, plus les bières seront bues, plus il faudra décoder ce que disent des uns et des autres dont les énoncés paraîtront de plus en plus codés.

Nous allons tenter de Décoder ce que nous disent les nombreuses expositions, les nombreux films de genre, les créateurs enthousiastes de jeux pas encore finalisés, les démonstrateurs scientifiques essayant de vulgariser des savoirs complexes.

Nous chercherons à Décoder les lignes telluriques secrètes qui conduisent au Bar de Madame Spock ou à la mythique dernière place assise libre en table ronde.

Décoder aussi, autant que faire se peut, le système de classement des livres dans la plus grande librairie SFFF éphémère de France.

Décoder si possible l'heure mystérieuse à la quelle il faut commencer à se diriger vers les salles de cinéma pour espérer avoir une place sans trop attendre debout.

Décoder les signes microscopiques qui indiquent quels seront les lauréats des divers Prix attribués pendant le Festival. (Parce que celui du PSF 2019 est, lui, déjà connu, c'est Neal Stephenson pour Anatèm).

Décoder les réponses en anglais des auteurs en interviews ou lors des dédicaces.

On pourra, pour tous ces décodages qui font de chaque festivalier un chercheur du SETI en puissance ou le fils spirituel de Fox Mulder, s'aider du programme ou de la liste des invités, entre autres.
Et Alain Damasio, décodeur maximus, nous offrira la réponse à La grande question sur la vie, l'univers et le reste.

Mais pourquoi Eux, Ils, codent-ils donc tout ? Sûrement pour nous empêcher de sachoir.
La vérité est ailleurs, le complot existe, je le sache.

Commentaires

Vert a dit…
Belle présentation, à bientôt là-bas ^^
Gromovar a dit…
Si les TGV roulent.