The Witling - Vernor Vinge - Les Traquenards de Giri

" The Witling " (Les Traquenards de Giri en VO ?!?) est le premier vrai roman du grand Vernor Vinge, publié en 1976. Giri, une planète sur laquelle vivent les Azhiri, un peuple humanoïde stocky aux puissants pouvoirs télépathiques. Les Azhiri communs peuvent « sentir » les structures ou les êtres, téléporter leur corps ou de la matière sur de grandes distances, tuer même en tordant l'usage de la téléportation. De ce fait, leur technologie est assez primitive, guère mieux que médiévale, tant leurs pouvoirs, de téléportation notamment, rendent inutiles de grands efforts de recherche dans le domaine des transports ou de l'armement. Pourquoi fabriquer des armes quand on tue par la pensée ? Pourquoi tracer des routes quand des lacs de transit suffisent ? Dans le même ordre d'idées, il n'y a en général pas de portes aux maisons – on se téléporte de pièce en pièce –, et le palais du Roi de l'été s'étend sur deux hémisphères quand celui du Roi de l'hiver

Outcast 6 - Invasion - Kirkman, Azaceta


Avec "Invasion", son tome 6, la série Outcast continue sur la lancée de son accélération précédente. Le combat final approche (plus que deux tomes à suivre). La Grande Fusion est en vue ; il revient à Kyle et à ses alliés de l'empêcher.

Des deux côtés de la barrière morale, on fourbit ses armes.
Les « troupes » de Kyle fortifient la cachette humaine. Rowland Tusk prend d'une main de fer le contrôle des « esprits » de Rome. L'un se dissimule, l'autre déploie tous ses moyens pour le retrouver.

Kyle, qui découvre que la proximité des autres « doués » potentialise ses pouvoirs, et qui devient, à son corps défendant, une sorte de messie pour ses followers, se fait enfin à l'idée de la guerre à venir, des sacrifices et des efforts qu'elle impliquera. Il n'est plus possible de voir, de discuter, ou de temporiser, c'est une guerre d’extermination qui se profile, l'un des deux camps doit éliminer l'autre.

Face à lui, Rowland Tusk est un ennemi impressionnant, un control freak à la détermination impitoyable. Personnage fascinant par ce qu'on comprend de sa vie de liquidateur itinérant des problèmes organisationnels, il offre au lecteur le double visage d'un père de famille aimant et d'un tueur sans merci ; du bois dont on fait les Rudolf Höss.

Escarmouches et opérations spectaculaires se succèdent. Des traîtres sont retournés. Le refuge de Kyle est découvert mais tient bon.
A la fin, aucun des deux camps n'a réussi à prendre un avantage décisif. Les forces sont toujours face à face sur le terrain.

Après le pat final, le combat pourrait donc continuer à l’identique entre les deux forces en présence.
Mais même les chefs ont des chefs, et l'album se termine pour Tusk sur l'arrivée d'un supérieur inconnu – et visiblement effrayant – qui vient lui faire rendre compte de sa gestion exubérante.
Kyle et les siens ne sont pas en meilleure posture. Les médias nationaux ont eu connaissance des derniers événements, et le petit groupe retranché est présenté comme une secte criminelle à la Waco, avec ce que ça implique d'intervention étatique violente.

On verra bien dans le tome 7 ce qu'il adviendra de Tusk et comment le groupe de Kyle gérera sa dangereuse notoriété sans y laisser la vie. Sur les dessins il n'y a rien à dire, si ce n'est qu'ils sont peut-être plus bâclés qu'il ne l'étaient déjà.

Outcast t6, Invasion, Kirkman, Azaceta

Commentaires

Erwannn a dit…
Il faudrait que je m'y remette… J'ai lâché l'affaire après les deux premiers tomes (qui m'ont bien plu) et l'arrêt de la série (qui m'a plu aussi).
Et tu me rassures en indiquant que la série a une fin en vue.
Gromovar a dit…
Fin en vue.
Et même si c'est assez lent, je n'ai jamais trouvé ça ennuyeux contrairement à ce qui s'est dit ici ou là.