The Witling - Vernor Vinge - Les Traquenards de Giri

" The Witling " (Les Traquenards de Giri en VO ?!?) est le premier vrai roman du grand Vernor Vinge, publié en 1976. Giri, une planète sur laquelle vivent les Azhiri, un peuple humanoïde stocky aux puissants pouvoirs télépathiques. Les Azhiri communs peuvent « sentir » les structures ou les êtres, téléporter leur corps ou de la matière sur de grandes distances, tuer même en tordant l'usage de la téléportation. De ce fait, leur technologie est assez primitive, guère mieux que médiévale, tant leurs pouvoirs, de téléportation notamment, rendent inutiles de grands efforts de recherche dans le domaine des transports ou de l'armement. Pourquoi fabriquer des armes quand on tue par la pensée ? Pourquoi tracer des routes quand des lacs de transit suffisent ? Dans le même ordre d'idées, il n'y a en général pas de portes aux maisons – on se téléporte de pièce en pièce –, et le palais du Roi de l'été s'étend sur deux hémisphères quand celui du Roi de l'hiver

Outcast 5 - The New Path - Kirkman, Azaceta


Depuis la fin du tome 4 d'Outcast et plus encore dans ce tome 5 – intitulé "The New Path" – l'histoire accélère. Développement normal du récit ou prise en compte de certaines critiques, difficile à dire. Quoi qu'il en soit, la – longue et nécessaire – mise en place est finie, et maintenant Kirkman déroule.

Sentant la Grande Fusion de plus en plus proche et confrontés à un Kyle de plus en plus puissant, les « esprits » parasites agissent maintenant à découvert dans la petite ville de Rome. L'heure n'est plus à la dissimulation ; Kyle et sa famille sont ouvertement pourchassés et doivent se terrer dans une ferme isolée inconnue de leurs adversaires. Mais alors que la situation semble encalminée, apparaît un nouveau personnage qui change l'équilibre des forces et redonne l'espoir d'une victoire à Kyle et aux siens.

Toujours dissimulé, le jeune homme reprend une vie familiale presque normale avec le retour de sa compagne et de sa fille, et, parallèlement, il gagne en puissance et en confiance sous l'influence de son nouveau mentor, Simon. Le temps de la riposte, celui de rendre coup pour coup, est enfin arrivé.
Non loin de là, le révérend Anderson – mis à l'écart par Kyle et les siens – crée une « armée de Dieu » qu'il galvanise pour le combat final entre le Bien et le Mal.

Vers la fin du tome, après les premières victoires de Kyle et les premières révélations au public, les « esprits » de Rome voient débarquer l'impressionnant Rowland. Puissant et implacable, celui-ci prend d'une main de fer la direction des « esprits » de Rome. Il est venu pour resserrer les boulons, diriger des locaux considérés comme trop pusillanimes, et faire advenir la Grande Fusion ; les choses vont changer, tant pour les « esprits » du cru que pour Kyle et les siens. Avec l'arrivée de Rowland, la guerre change de niveau. C'est bien un nouveau chemin qui se dessine.
Cerise sur le gâteau, par son entremise, on apprend aussi le rôle trouble qu'a joué la mère de Kyle dans l’enchaînement des événements qui ont précédé le début de l'histoire.

Kirkman livre avec ce tome 5 un récit aussi prenant que balancé.
Il accélère le rythme, fait monter la tension et la violence, élève le niveau des enjeux.
Entre ses personnages, il met en scène la peur qui conduit à l'égoïsme et montre la difficulté qu'il y a à faire confiance.
Il donne enfin aux lecteurs des explications nombreuses (alors que les aficionados de Walking Dead, eux, n'en ont toujours pas) en les laissant libres de privilégier l'approche qu'ils préfèrent : matérialiste ou spiritualiste.

Outcast t5, The New Path, Kirkman, Azaceta

Commentaires