Cicci di Scandicci - Valerio Evangelisti dans Bifrost 109

BLOG EN MODE DÉGRADÉ ON REFERA MIEUX QUAND ON POURRA MIEUX. CYA. Dans le Bifrost 109 , spécial Valério Evangelisti, on trouve les rubriques habituelles (après un édito qui ne semblera étrange qu'à ceux qui ne connaissent pas la force irrésistible de l'optimisme opératif d'Olivier Girard) : nouvelles, cahier critique, interview, biographie, analyses, bibliographie exhaustive, scientifiction et jurifiction sans oublier une itw de David 'Morris' Meulemans himself par Erwann Perchoc. On y trouve Cicci di Scandicci , une courte nouvelle coup de poing du maestro Evangelisti. En seulement cinq pages petit format qui forment une masterclass dont beaucoup devraient s'inspirer, Evangelisti livre son interprétation de la dérive meurtrière de Cicci di Scandicci, le monstre de Florence . Se plaçant dans la tête du monstre, l'auteur en restitue les perceptions délirantes et agonistiques, dépeint à l'aide de guère plus que quelques mots l'univers mental et géograp

Braises de guerre - Gareth L. Powell


"Braises de guerre" est le premier roman d'une trilogie à venir écrite par Gareth L. Powell.
Premier tome, il peut aussi se lire en one-shot car il propose une fin véritable. Je ne saurais trop conseiller de ne pas s'imposer plus.

Je ne peux en dire plus car ma chronique sera dans le Bifrost n° 95, et elle ne reviendra ici qu’un an après la sortie de la revue (c’est à dire, pfff…).
Je peux au moins donner le résumé de la couv’ car celui-ci est disponible partout :

Après la guerre, la bataille pour la paix commence...
Le Chien à Problèmes est un croiseur lourd, construit pour semer la violence. Doué de conscience, c'est aussi une adolescente dégoûtée par le rôle qu'elle a joué dans le génocide d'une planète entière. Le Chien, reconverti dans le sauvetage des naufragés spatiaux, et sa capitaine, Sal Konstanz, reçoivent l'ordre de venir en aide aux éventuels survivants d'un paquebot en perdition au coeur d'un système contesté. De l'épave émerge une poétesse dissimulée sous une fausse identité pour échapper à l'horreur de la guerre, Ona Sudak. A quelques années-lumière de là, Ashton Childe, un agent des services secrets mis au placard, fait équipe avec un membre d'une faction adverse pour partir à la recherche de la rescapée. Tous risquent de se retrouver, bien malgré eux, au coeur d'un conflit qui menace d'embraser à nouveau toute la galaxie.
Space opera débridé, Braises de guerre offre une galerie de personnages hauts en couleur, dans la plus pure tradition du genre.

Voila. Rien de plus. Sinon voici ce qui m'attend :

Commentaires