84K - Claire North - Retour de Bifrost 105

Marx et Lénine l'ont affirmé, « l'Etat n'est qu'un instrument au service de la bourgeoisie », oubliant que parfois, en bon Léviathan, il empêchait aussi les religions de se foutre sur la gueule. Puis vint Thatcher qui du Léviathan coupa les appendices (éducation, santé, transport, aides sociales) qui servaient le peuple, ce que même les deux grands anciens n'avaient pas su prédire. Dans 84K , Claire North imagine une Angleterre qui serait allée tout au bout de la logique thatchérienne, une Angleterre dans laquelle privatisations, externalisations et suppressions des crédits sociaux auraient atteint des niveaux tels qu'une population plongée dans une très grande misère y entrevoit (derrière des barrières) une petite élite qui en extrait sans limite la plus-value. Jusqu'au point où même la police, la justice et la fiscalité sont passées entre les mains de la Compagnie (holding quasi métaphysique qui possède toutes « les compagnies qui possèdent des compagnie

Les griffes et les crocs - Jo Walton


"Les griffes et les crocs" est un roman de fantasy victorienne draconique (!) de Jo Walton, lauréat du Wold Fantasy Award 2004. Je n'ai pas compris l'intérêt d'écrire un roman victorien/balzacien dont les personnages seraient des dragons.

Je ne peux en dire plus car ma chronique sera dans le Bifrost n° 88, et elle ne reviendra ici qu’un an après la sortie de la revue (c’est à dire, pfff…).

Je peux au moins donner le résumé de la couv’ car celui-ci est disponible partout :

Bon Agornin repose sur son lit de mort, à proximité de son trésor. Il vit ses dernières instants et toute sa famille est là : son fils Penn, qui est prêtre ; sa fille Berend qui a fait un beau mariage ; Avan qui suit son petit bonhomme de chemin à Irieth ; Haner et Selendra, les cadettes. Bon Agornin tient absolument à se confesser à son fils aîné, il veut partir absous de ses péchés, d'autant que ceux-ci sont immenses : afin de pouvoir devenir un dragon de soixante-dix pieds de long, capable de voler et de cracher du feu, Bon a dévoré son frère et sa sœur (car les carcasses de bœuf ne suffisent pas pour mener à bien une telle entreprise).
"C'était une autre époque", se justifie-t-il, avant de mourir. Avant d'être dévoré à son tour par ses héritiers, comme le veut la coutume chez les dragons.

Voila. Rien de plus. Sinon voici ce qui m'attend :

Commentaires

Valeriane a dit…
Non mais là je suis déjà super contente de savoir qu'il y a un nouveau Jo Walton. Donc merci pour cette non-chronique :-) héhé
Reste plus qu'à acheter le prochain Bifrost!
Gromovar a dit…
Y a plus qu'à. Mais je ne sais pas si tu aimeras ma chronique ;)
Valeriane a dit…
Bin j'espère... :-)
héhé il va arriver chez moi bientôt :-)
Valeriane a dit…
Je suis en cours de lecture... et je suis curieuse de la lire ta chronique... argh! un an d'attente!! tu sais te faire désirer :-)
Gromovar a dit…
Elle sera en ligne sur le site de Bifrost quand le prochain numéro sera sorti.