The Book of all Skies - Greg Egan

Imaginez un monde « coupé » en un très grand nombre de morceaux. Des morceaux qui, chacun, semblent un monde à part entière ou au moins un pays, dotés chacun d'un nom, d'une population (souvent) , d'une « ambiance » physique ou zoologique, d'une plus ou moins grande proximité avec son étoile. On passe de l'un à l'autre de ces morceaux à travers un « anneau » ou « cerceau », accessible depuis un point géographique précis du monde présent dans chaque morceau, ce qui fait de ce monde un espace multiplement connecté. Si on utilise l'anneau dans un sens on atteint un certain morceau (« ciel », d’où le titre) qu'on peut se représenter comme « au-dessus », et si on l'utilise dans l'autre sens on atteint le « ciel » qui serait « en-dessous » – tout ceci hors de toute verticalité physique bien entendu. De saut en saut on ferait – si tout était optimal – une boucle sans fin qui finirait par ramener le voyageur à son point de départ. Sous l'un de ces c

14 juillet : un Américain à Paris

 Ce 14 juillet Donald Trump est invité en France pour commémorer l'entrée en guerre des USA en 1917, aux côtés des armées françaises et britanniques entre autres.
On en profitera pour rappeler que Henry Johnson, de l'unité black américaine des Harlem Hellfighters, fut le premier Américain à recevoir la  Croix de Guerre. J'espère qu'il en sera question dans les médias.

On pourra en profiter aussi pour (re)lire les chroniques du blog sur la Grande Guerre.

On pourra, en revanche, se dispenser d'utiliser ce jour chômé (pour quelques-uns encore, de moins en moins nombreux) pour lire le comic de Garth Ennis "Where Monsters Dwell" - une reconstruction pulp de bien piètre qualité - ou le "Dark Intelligence" de Neal Asher - de la SF militariste sans grande intelligence justement ; il ne suffit pas de sauter sur sa chaise comme un cabri en disant microbot/nanobot pour que tout devienne justifiable sans la moindre explication. Dommage, son Ecorcheur m'avait agréablement surpris.

Stay tuned !

Commentaires