le nain de Whitechapel - Cyril Anton

Londres, fin du XIXe siècle. Plus ou moins. Oscar est le fils cadet d’une famille de la bourgeoisie anglaise. Excellent pianiste, il a un aîné moins brillant que lui mais que ses parents préfèrent. Lui est le souffre-douleur. Il faut dire qu’Oscar est nain, objet de honte et d’opprobre dans un monde où la difformité est perçue comme le signe objectif d’une défaillance morale. Après des années de brimades et d’humiliations, Oscar est foutu à la porte, littéralement jeté aux chiens. Il est alors recueilli par Freddy, un noir veuf et pianiste qui l’emmène chez lui à Whitechapel et l’initie au jazz et à la blue note. Mais voilà qu’en ces temps un gang nommé Tabula Rasa assassine d’horribles manières ceux qu’il considère comme des indésirables, pauvres, handicapés, marginaux… Oscar, qui change alors d’identité, se lance dans la traque des membres du gang. Il initie aussi la construction d’une boule de neige géante destinée à protéger le quartier et ses habitants des agressions extérieures.

La mythologie viking - Neil Gaiman - Pour tous


Les lecteurs de Neil Gaiman, nombreux sur ce blog, savent à quel point son œuvre est traversée par les mythologies. De Sandman à American Gods en passant par Anansi Boys, Gaiman n'a jamais cessé de réinterpréter d'anciennes histoires. Il fallait donc bien qu'un jour il s'attaque à la mythologie viking.

"La mythologie viking" est un livre constitué d'une succession de vignettes - pensées et/ou écrites sur huit ans par Gaiman - qui conduisent le lecteur au cœur de la cosmogonie viking, de la création du monde à sa destruction, prélude à un recommencement.

Ce livre, Gaiman en a ressenti la nécessité du fait de la maigre connaissance qu'ont ses contemporains de la mythologie viking. Presque tout le monde connait Thor, Odin et Loki - au moins depuis les films Marvel - mais peu savent précisément quels liens les unissent, quels actes on leur prête, et quelle est leur place dans le déroulement des cycles d'existence. D'Hercule, tout le monde a au moins une vague idée des 12 Travaux, et beaucoup savent qu'Ulysse vainquit le Cyclope. Rien de comparable pour Thor ou Odin. Gaiman se propose donc d'y remédier.

Le simple titre du livre en dit l'intention. Gaiman s'efface derrière une transmission la plus fidèle et la plus neutre possible des légendes nordiques, sans effet de manche. On retrouve ici le (non) style de l'ancienne série Contes et Légendes. De la narration pure.

De la création du monde à sa destruction, Gaiman fait vivre des dieux et des monstres qui n'ont absolument rien de chrétien. Les dieux nordiques boivent, mangent, baisent. Ils sont rusés, roublards, menteurs. Courageux et violents aussi. Sans cesse, ils combattent les géants les plus dangereux et les tuent aussi souvent que nécessaire. Larger than life, ils ont aussi leurs petites faiblesses humaines. Cour tumultueuse et turbulente d'enfant grandis trop vites plutôt qu'extériorité incompréhensible et glacée, Asgard est peuplé d'entités dont on peut se sentir proches. De dieux humains trop humains.

Tacite disait des chrétiens qu'ils étaient les ennemis du genre humain. Toute la mythologie viking (la grecque aussi) nous dit qu'on peut être divin et partager les passions humaines. A l'heure où un autre monothéisme prétend interdire la musique et enfermer les femmes dans un sac de patate, il est salutaire de lire et de faire lire "La mythologie viking".

La mythologie viking, Neil Gaiman

Commentaires

Lorhkan a dit…
J'aime tout ce qui se rapproche des vikings, je ne peux pas passer à côté de ça ! :)
Gromovar a dit…
Fonce et tu verras les plus belles géantes dans leurs œuvres.
Samuel Ziterman a dit…
ça a l'air parfait pour initier les gens en douceur. Mais dispensable lorsque l'on s'est tapé l'Edda et d'autres livres sur le sujet.

Merci du retour, j'attendais une valeur ajouté de la part de Neil Gaiman, mais visiblement, ce n'est pas le cas :)
Gromovar a dit…
Initiation, c'est ça.
Systia a dit…
Mouich... Sympa mais dispensable, quoi. Si je le trouve d'occas' ou qu'il sort en poche, je verrai.
Merci de ton avis :)

Pour ceux qui aiment Gaiman et la mythologie nordique, il y a aussi son très (trop !) court roman jeunesse "Odd et les géants de glace", fort sympathique.
Vert a dit…
J'allais de toute façon l'acheter (même en sachant qu'il n'y avait aucune valeur ajoutée Gaiman en plus). Si c'est simple et clair, c'est d'autant mieux (et très utile pour décoder ses propres textes xD).