Vertèbres - Morgane Caussarieu

Avril 1997, Vieux-Boucau-les Bains, dans les Landes. Jonathan dit Jojo, un écolier de dix ans, est enlevé, emmené dans une camionnette par une « femme à barbe » si l'on en croit les témoignages de Sasha et Brahim, ses deux amis présents au moment des faits. Après une semaine d'inquiétude sourde pour la population de la petite station balnéaire – et singulièrement pour Sasha, Brahim, et Marylou, la mère de Jojo – l'enfant reparaît. Retrouvé par la gendarmerie sur une aire d'autoroute, Jojo est hagard, mutique, il a une vilaine blessure au flanc, et surtout, surtout, il a perdu toute la graisse qui faisait de lui un obèse morbide, diabétique entre autres pathologies. Réapparaître spontanément après un enlèvement est déjà étrange, mais réapparaître en ayant perdu 50 kilos en 7 jours, là, on dépasse l'entendement de quiconque. Qu'importe, dans l'immédiat, ce « détail ». La gendarmerie est contente d'avoir retrouvé un enfant vivant après 48 heures, ses amis s

Chef d'oeuvre : Journal d'un monstre - Richard Matheson


Ecrivant dans Bifrost, je n'en fais jamais la pub ici pour des raisons évidentes. Mais aujourd'hui ça s'impose. Alors tant pis.

Le Bifrost n° 86, qui vient de sortir, est un spécial Richard Matheson. Mort en 2013, le très prolifique auteur est une légende, l'un des maitres et des références de l'Imaginaire contemporain.
Dans le magazine on trouve réimprimé la première nouvelle publiée du grand homme : "Journal d'un monstre" (Born of Man and Woman), dans la traduction d'Alain Dorémieux.

Considérée à juste titre comme un chef d’œuvre absolu, "Journal d'un monstre" est un très court texte qui contient en concentré tout le talent de Matheson. Parfait sur le fond comme sur le forme, ce témoignage à la première personne illustre magnifiquement ce que peut être une nouvelle dans sa quintessence. Si vous ne l'avez pas, il vous le faut.

Journal d'un monstre, Richard Matheson

Commentaires

Unknown a dit…
J'ai reçu le bifrost aujourd'hui, me tarde de lire ça 😀
Gromovar a dit…
Tu me diras ce que tu en as pensé.
Unknown a dit…
Aussi court qu'intense ! Le style et le rythme sont parfaits ! C'est un auteur que je ne connais pas, mais rien qu'avec ce texte je comprend qu'il en inspire plus d'un !

Je vais chroniquer ce Bifrost, perso je n'ai pas de conflit d'intérêts :D IL y a un moment que je veux mettre en avant cette revue qui le mérite largement ! (c'est l'occasion)
Gromovar a dit…
You're welcome :)
Totirakapon a dit…
Reçu aussi mon Bifrost...
Le privilège de l'âge me fait connaître la nouvelle depuis longtemps (elle marche très bien avec des élèves!...).
Le numéro a l'air de bonne facture, les critiques tjrs aussi bien : en revanche, je n'arrive pas à accrocher avec "Latium"...Je vais laisser décanter qques mois avant de m'y remettre...

Je ne suis pas un robot, mais une IA : quelle case dois-je cocher ?
Gromovar a dit…
On va en programmer une ;)