Something is Killing the Children t1, Tynion IV, Dell’Edera, Muerto

Juste quelques mots (et cette fois vraiment pas plus) sur le TPB 1 du Something is Killing the Children de l’énorme James Tynion IV, illustré par Dell’Edera et Muerto. Commençons par donner le résumé éditeur : Lorsque les enfants de la petite ville d'Archer's Peak se mettent à disparaître les uns après les autres - certains sans laisser la moindre trace, d'autres dans des circonstances extrêmement violentes - la peur, la colère et la suspicion envahissent l'entourage des victimes et laissent la police locale dans le plus grand désarroi. Aussi, quand le jeune James, seul témoin oculaire du massacre de ses trois camarades, sort de son mutisme pour parler de créatures terrifiantes vivant dans la pénombre, le coupable semble tout trouvé. Son seul espoir viendra d'une étrange inconnue, Erica Slaughter, tueuse de monstres capable de voir l'impensable, ce que l'inconscient des adultes a depuis longtemps préférer occulter. Something is Killing the Children est l’

Nemesis, L'éternel Retour selon Laird Barron

Le numéro de décembre d'Apex remet à disposition du public en délire une nouvelle de Laird Barron intitulée "Nemesis", qui n'avait jusqu'alors été publiée que dans la revue Primeval, en son numéro 1.
Etrange, déconcertante, résolument weird, "Nemesis" est une histoire de mal absolu, de confrontation entre la réalité et ses représentations, de filiation empoisonnée. C'est aussi et surtout une histoire courte dans laquelle un léviathan d'appartement prénommé Hercules fait le trait d'union entre une eschatologie et sa cosmogonie associée. En quelques pages obscures, ça n'est pas mal.

Nemesis, Laird Barron

Commentaires