Dissipatio H.G. - Guido Morselli

« Il suffit d'un peu de courage.  Plus la douleur est déterminée et précise, plus l'instinct de la vie se débat, et l'idée de suicide tombe.  Quand j'y pensais, cela semblait facile. Et pourtant de pauvres petites femmes l'ont fait. Il faut de l'humilité, non de l'orgueil.  Tout cela me dégoute.  Pas de paroles. Un geste. Je n'écrirai plus. » Ces phrases, les dernières du Métier de vivre de Pavese, sont écrites neuf jours avant son suicide. Cette « idée de suicide », ce désir de mort, le narrateur anonyme de " Dissipation H.G. " les partage. Mais lui recule, n'utilise pas sa « fiancée à l’œil noir », et lorsqu'il sort de la grotte où il pensait mettre fin à ses jours, il réalise qu'il est maintenant seul sur Terre. Que toute l'humanité a disparu. Que ne reste plus que lui dans un monde vide d'hommes. " Dissipatio H.G. " est le journal de son expérience, vécue entre un village de montagne et la ville proche de Zuri

Hamlet au Paradis - Jo Walton

"Hamlet au Paradis" (!?!), deuxième tome, après Le cercle de Farthing, de la trilogie uchronique Small Change de Jo Walton, est enfin disponible.

Il avait été chroniqué là.

Commentaires

Lune a dit…
Le paradis c'est le balcon le plus haut et le plus éloigné de la scène. Il joue un rôle dans le bouquin comme tu le sais et ça permet le jeu de mot. Enfin je pense.
Gromovar a dit…
Voui. Mais je regrette quand même les titres en piècettes et le titre général Small Changes qui joue sur changement et monnaie. C'était sans doute pas rendable en français.
Totirakapon a dit…
Toujours le même contexte uchronique, mais franchement assez décevant: ça tourne en rond sur une intrigue assez mince.
Gromovar a dit…
Je te trouve sévère là. Il y a une belle mise en place de la tyrannie je trouve. Et une réflexion intéressante sur le théâtre. L'intrigue est assez téléphonée c'est vrai mais on ne peut pas en dire autant des personnages et du contexte imho.
Lune a dit…
Oui je vois ce que tu veux dire, difficile pour nous d'allier subtil changement et petite monnaie !