Dissipatio H.G. - Guido Morselli

« Il suffit d'un peu de courage.  Plus la douleur est déterminée et précise, plus l'instinct de la vie se débat, et l'idée de suicide tombe.  Quand j'y pensais, cela semblait facile. Et pourtant de pauvres petites femmes l'ont fait. Il faut de l'humilité, non de l'orgueil.  Tout cela me dégoute.  Pas de paroles. Un geste. Je n'écrirai plus. » Ces phrases, les dernières du Métier de vivre de Pavese, sont écrites neuf jours avant son suicide. Cette « idée de suicide », ce désir de mort, le narrateur anonyme de " Dissipation H.G. " les partage. Mais lui recule, n'utilise pas sa « fiancée à l’œil noir », et lorsqu'il sort de la grotte où il pensait mettre fin à ses jours, il réalise qu'il est maintenant seul sur Terre. Que toute l'humanité a disparu. Que ne reste plus que lui dans un monde vide d'hommes. " Dissipatio H.G. " est le journal de son expérience, vécue entre un village de montagne et la ville proche de Zuri

Les nominés des Prix Utopiales 2015

Les nominés aux Prix Utopiales Européen et au Prix Européen Jeunesse sont connus.

Pour le Prix Utopiales Européen, les dieux vivants sélectionnés sont :

  • Celle qui a tous les dons, Mike Carey (traduction de Nathalie Mège), éd. L’Atalante
  • Lum’en, Laurent Genefort, éd. Le Bélial
  • Thinking Eternity, Raphaël Granier de Cassagnac, éd. Mnémos
  • L’Adjacent, Christopher Priest (traduction de Jacques Collin), éd. Denoël
  • L’Autre Ville, Michal Ajvaz (traduction par Benoît Meunier), éd. Mirobole
Pour le Prix Européen Jeunesse, les nominés sont :

  • Humains, Matt Hai, éd. Hélium
  • Ciel 1.0. L’hiver des machines, Johan Heliot, éd. Gulf Stream Editeur
  • Memor : le monde d’après, Kinga Wyrzykowska, éd. Bayard
  • Mingus, Keto von Waberer (traduit par Jacqueline Chambon), éd. Le Rouergue jeunesse (Epik),

Rappelons que les Utopiales 2015 se dérouleront du 28 octobre au 2 novembre à la Cité des Congrès de Nantes. Que l'affiche de Manchu est superbe. Et que c'est toujours le plus grand festival d'imaginaire de France.

Be there or be square !

Commentaires