Reus 2066 - Pablo Martin Sanchez

Jeudi 24 juin 2066. Un peu plus de trois mois avant la fin du moratoire d’évacuation de la péninsule espagnole selon les termes du pacte de la Honte. Trois mois avant que l’Espagne tout entière devienne l’une des bases militaires des forces alliées dans la Troisième Guerre Mondiale. Dans cette perspective, les Espagnols doivent évacuer vers d’autres pays où ils seront, tant bien que mal, accueillis. La plupart l’ont déjà fait. Quelques acharnés résistent, ne veulent pas quitter leur terre. Pablo, 89 ans, est l’un de ces acharnés. Avec onze autres récalcitrants comme lui, il occupe le Pere Mata, un asile psychiatrique reconverti en centre gériatrique dans les environs de la ville de Reus, en Catalogne. Ancien écrivain qui n’a plus écrit une ligne depuis longtemps, Pablo se remet en ce 24 juin à tenir un journal. C’est ce journal que tu liras, lecteur, si tu parcours les pages de Reus, 2066 , dernier roman traduit en français de Pablo Martin Sanchez et troisième volume de la biographie f

Multivers


Suite du très bon western fantastique « The sixth gun ».

Faisons bref car j’ai déjà décrit la chose.

Dans ces tomes 5 et 6, toujours aussi rapides, rythmés, et violents, le lecteur croisera des shamans indiens, des esprits de la nature, une sorcière très ancienne et maléfique, des fantômes et des monstres ailés. Il retrouvera aussi quelques acteurs secondaires des épisodes précédents, pas tous à leur avantage. Et le retour en force de quelqu'un qu'on croyait sorti du jeu.

Il soupçonnera l'évolution inquiétante de Becky et les hypothèques qui pèsent sur le destin de Drake ainsi que les mystères sur son passé. Il assistera aussi à une Tentation de Becky, qui pourrait la faire basculer du mauvais côté.

L'hommage à Moorcock continuant, le lecteur verra le Multivers être arpenté par les protagonistes d'une histoire dont l'enjeu est rien moins que la préservation de la Création.

Ce n'est certes pas du comics qui réfléchit sur un grand problème contemporain, mais c'est du très bon comics de divertissement qui ne s'interdit rien, tant dans une violence qui ne se dissimule pas que dans un casting où se retrouvent progressivement tous les croquemitaines de la tradition surnaturelle.

A suivre…

The sixth gun 5 et 6, Bunn, Hurtt, Crabtree

Commentaires