La Marche funèbre des marionnettes - Adam-Troy Castro

Dans le troisième tome des aventures d’Andrea Cort, intitulé La Guerre des marionnettes , on découvrait, ébahi, le Ballet des Vhlans. On assistait à cet événement annuel, entre rite et art, au cours duquel des dizaines de milliers des sentients mais cryptiques Vhlans dansaient une danse extraordinairement complexe à l’aide de leurs corps munis de dix fouets surpuissants, une danse qui, effet des coups de fouets mutuellement portés ou explosions cardiaques de fatigue, se terminait par leur mort en masse sous les regards stupéfiés des délégations étrangères. Sans explication. Sans rime ni raison pour toute autre espèce qu’eux-mêmes. On y apprenait aussi que, des années auparavant, une humaine nommée Isadora (Duncan ?) , au corps modifié dans ce bût, avait dansé avec les Vhlans. Elle était devenue légendaire dans tous l’espace sentient. Adam-Troy Castro raconte aujourd’hui son histoire dans une novella intitulée La Marche funèbre des marionnettes publiée dans la collection UHL au Bélial

Si ce n'est toi...


Suite des aventures de Karic, la souris templière, avec le tome 2.2 de la série Mice Templar.

Grand changement et heureuse confirmation : le dessin, apparemment pris en charge par un nouveau dessinateur, Victor Santos, est bien plus satisfaisant qu’il ne l’était. Les traits font moins parkinsonien, et les détails sont plus clairs. Les scènes de combat sont bien plus lisibles - et elles sont nombreuses dans ce volume. Les couleurs, maintenant réalisées par Veronica Gandini sont aussi améliorées, plus contrastées et plus vibrantes. L’ensemble visuel est beaucoup plus agréable qu’avant. Tant mieux.

Sur le plan du scénario, la richesse est toujours au rendez-vous. Karic, templier choisi par Woden pour rétablir l’équilibre du monde, fait face à des périls toujours plus nombreux, dans un contexte où dissimulations et trahisons sont la norme et pas l’exception, et où il doit commencer par prouver qu'il est celui qu'il dit être.
Dans un royaume où les allégeances affichées diffèrent grandement des véritables, les ombres du mensonge rodent autour de Karic, mais aussi, ironie du sort, autour du tyran contre lequel il lutte.

Pris entre ce qui reste des deux factions templières après la guerre intestine qui a détruit l’ordre et permis l’ascension du roi fou Icarus, refusant d’être la chose de l’un ou l’autre groupe, Karic met en œuvre un plan très audacieux dans le but de libérer les esclaves d’Icarus, au premier rang desquels sa propre famille, réalisant ainsi, pense-t-il, l’intégralité de sa destinée. Il recevra pour cela l’assistance de templiers gagnés à sa cause et convaincus par sa pureté. Mais, après ce qui ressemble pourtant à une victoire, le pire reste à venir et les épreuves de Karic sont loin d’être terminées.

Nombreux personnages engagés dans des interactions réalistes, background très riche puisant aux légendes du monde pour les prolonger, histoire complexe et haute en couleurs, Mice Templar est une grande aventure épique, excitante et intrigante à la fois, qui surprend régulièrement par les rebondissements qu’elle offre au lecteur. Un vrai plaisir de lecture.

The Mice Templar, vol 2.2 Destiny, Glass, Oeming, Santos, Gandini

Commentaires