Willie le zinzin, Stephen King dans Bifrost 104

Dans le Bifrost 104 , en plus de la critique de toutes les nouveautés SFFF et des rubriques habituelles, on trouve une nouvelle de Stephen King en exclusivité mondiale (excusez du peu) . Elle s'intitule " Willie le zinzin " et parle de pandémie Covic, mais pas que. Oh non, pas que. King, en vieux maitre de l'horreur, y prouve qu'avec très peu de pages on peut écrire un texte aussi troublant que surprenant, un texte qui illustre l'adage selon lequel Il n'y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir .

Doppel - Lindsay Smith

Tor.com offre généreusement aux lecteurs un ou deux textes gratuits chaque semaine.
Je ne les lis pas tous, je ne les apprécie pas tous. Mais je signalerai ici ceux que pour lesquels ça a été le cas.

Voici "Doppel" de Lindsay Smith.

Elle y mêle espionnage et horreur préhumaine dans un récit épistolaire constitué uniquement d'échanges de transmissions. Pas le texte du siècle mais un petit air d'Indiana Jones, et il toujours plaisant d'assister aux déconvenues de l'Ahnenerbe, même quand c'est au prix de la vie d'un imprudent. Dans la réalité de "Doppel", l'horreur nazi n'est peut-être que le prémisse d'une autre, bien plus terrifiante.

Commentaires