Galeux - Stephen Graham Jones

« Le plus profond en l'homme, c'est la peau » écrivit Paul Valéry. Dans la cas du narrateur anonyme du " Galeux " de Stephen Graham Jones ce n'est pas complètement vrai. Car s'il est un jeune garçon passant en 389 pages de l'enfance à l'adolescence tardive, le plus important pour lui est dedans, c'est le loup qui est important. A condition qu'il y ait bien, comme il en rêve, un loup intérieur attendant son heure. " Galeux " est un émouvant roman familial. Le vaste monde du roman est le nôtre. Mais l'essentiel se passe dans le monde du narrateur, l'extérieur n'étant vu que de loin, source de nourriture ou de menace suivant les cas. Dans le petit monde du narrateur il y a sa tante Libby et son oncle Darren. Il y eut aussi son grand-père, que la vieillesse emporte au début du roman, et une mère jamais connue, morte depuis longtemps mais toujours présente dans son esprit. Pour ce qui est d'un père... Une famille incomplè

Breaking news : Migration du Planète-SF

Planète-SF : Le .org ferme. Vive le .com !


Après tant d’années en .org, la communauté du Planète-SF prend son essor et s’offre un .com




Membres actuels (que nous ne voulons pas perdre) et nouveaux membres (dont nous voulons vite faire la connaissance), venez nous retrouver sur le nouveau portail. Vous y trouverez les chemins qui mènent au Forum des blogueurs, à l’Agrégateur de blogs, ainsi qu’aux blogs de la Communauté Planète-SF et du Prix des Blogueurs.

L’inscription au forum et la présentation sur le fil dédié vous donnent accès au site, bien sûr, mais surtout elles vous font entrer dans une communauté SFFF chaleureuse et motivée. Rejoignez-nous pour cette nouvelle aventure.


Aujourd'hui, nous sommes ça :



Avec vous, nous pourrons être ça :



Merci à Christian Testanier pour le logo.

Commentaires

Guillmot a dit…
Hé oui, une page se tourne.