Fire and Brimstone in the Twin Cities - James Morrow

Sur le site de Beneath Ceaceless Skies, on peut lire une amusante nouvelle de James Morrow. Tirée du recueil Bible Stories for Adults , Fire and Brimstone in the Twin Cities revisite de façon très irrévérencieuse le mythe de la destruction de Sodome et Gomorrhe. Les cinq cités (Sodome, Gomorrhe et trois autres)  sont vertueuses et justes. Fondées sur 20 commandements qui promeuvent la tolérance et la coopération, elles sont gouvernées par la bonne reine Nahilia. On y vit en paix, on n'y commet aucun crime grave, on s'apprête même à y accueillir l'hébreu Loth et son peuple pourvu qu'ils acceptent les 20 commandements donnés par Anu, le dieu suprême des cinq cités. Mais voilà qu'arrive l'aussi funeste que très charismatique Luther, emmené en ces temps bibliques par l'archange Uriel en récompense de sa foi et de sa ferveur. Plein de lui-même et convaincu comme ne le sont que les fanatiques, farci des pensées de Saint Augustin dont on ne peut pas dire qu'il

La saga de Korvac


Six options, c'est un post interactif :

Soit on veut avoir toutes les anciennes sagas Marvel à bon prix, et c’est un bon plan (dans cet album, pour moins de 20 €, il y a les Avengers 167, 168, et 170 à 177 plus un épilogue)

Soit on est fan de certains des personnages mis en scène dans le récit et on apprécie le rassemblement (voir la couverture pour avoir une idée de la richesse du lineup): plein de Vengeurs de toutes les époques, et les Gardiens de la Galaxie avec le tragique Vance Astro et le mystérieux Starhawk (même si les Gardiens font ici plus de la figuration qu’autre chose) ; c’est ce qui m’a décidé à acheter

Soit on est fan de Jim Shooter ou Sal Buscema, entre autres grands anciens

Soit on veut voir à quoi ressemble ce Korvac qui est plus ou moins lié à Drax le Destructeur (bientôt au cinéma)

Soit on adore les sagas cosmiques (même si celle-ci se passe surtout sur Terre et que les Vengeurs s’y déplacent en bus ; je n’invente rien)

Soit on évite cet album dont l'histoire, pas désagréable, n'est pas renversante non plus

Choisis ton camp, camarade !

La saga de Korvac, Shooter, Buscema, and others

Commentaires