Bangkok Déluge - Pitchaya Sudbanthad

« Krungthep mahanakhon amon rattanakosin mahintara ayuthaya mahadilok phop noppharat ratchathani burirom udomratchaniwet mahasathan amon piman awatan sathit sakkathattiya witsanukam prasit » : ville d'Asie, capitale de la Thaïlande. Aussi connue sous le nom de Bangkok . C'est dans la ville tentaculaire de ses origines que nous transporte Pitchaya Sudbanthad pour son premier roman, " Bangkok Déluge ". De la fin du XIX siècle au futur proche, Sudbanthad donne à voir, à entendre, à sentir, une ville monstre aussi fascinante qu'on cobra cracheur. Autour d'un site qui persiste d'un moment de la ville à l'autre, d'une maison qui fut mission chrétienne avant d'être une belle demeure et devint ensuite l'annexe d'un immeuble de grande hauteur, l'auteur déroule l'écheveau des vies qui en sont proches, au cœur d'une ville qui est le personnage principal du roman. Une ville que je n'avais pas lue aussi bien décrite depuis La fille a

Nazi Punks Fuck Off



Sortie du tome 2 de la BD Zumbies. Les quatre Zumbies, le groupe de rock réanimé du tome 1, se déplacent jusqu’au Heavy Rock Contest, le plus grand concours rock du monde, dont le vainqueur gagne un enregistrement par la meilleure société de production du monde sur Fire Island, la Mecque du rock. Chaos, disorder, et mayhem les suivent sur leur propre Highway to Hell, comme ils suivaient le bus pour Nowhere dans lequel roulaient les Sex Pistols.

C’est toujours rock (plenty of name dropping). C’est toujours violent. C’est toujours gore. C’est toujours sexy (kind of). C’est toujours gras.

C’est toujours drôle, mais un peu moins. Ce n’est plus original (une idée ne peut être originale qu’une seule fois, malheureusement). On y trouve un beau Godwin O_o

Mais. C’est hilarant, speed, explosif, extrême. C’est vert, gris, rouge, primitivement colorisé mais précisément dessiné. Ce n’est pas très fin, mais c’est une énorme dope. Presque The perfect drug.

On referme l’album en éprouvant une furieuse Sympathy For The Devil et l’impression d’avoir Broken On Through To The Other Side, la tête vidée et le pouls à 150.

The Zumbies, t2 Heavy Rock Contest, Julien CDM, Lindingre

L'avis de SBM

Commentaires

SBM a dit…
J'ai découvert la série avec cet album, et je lirais bien le premier mais c'est bizarre, les bibliothèques de mon département n'en sont pas friandes : je n'arrive pas à mettre la main dessus... serait-ce un peu trop crade ? :-)