Blackwater 4 - La Guerre - Michael McDowell

Après le tome 3 , voici " La Guerre ", nouvel opus de la saga Blackwater . Cette chronique, et celles qui suivront pour les numéros suivants, seront très succinctes. Le but est de ne pas spoiler pour ceux qui n'achèteraient pas chaque numéro dès sa sortie. Ce quatrième tome commence peu avant la Seconde Guerre Mondiale et se termine avec elle. La famille Caskey peu à peu s'apaise, elle passe par-delà les meurtrissures réciproques et se rassemble dans ce qui ressemble à une forme d'harmonie autour de la nouvelle génération, celle des enfants des différents ménages. Certes les enfants, devenus presque adultes, quittent leurs foyers, qui pour l'université, qui pour l'armée. Parfois pour s'émanciper, parfois pour fuir une situation difficile, d'autres fois encore pour mener au calme une quête plus personnelle. Mais aucun ne laisse derrière lui durablement les lieux de son enfance, et quand ils s'en éloignent ce n'est jamais ni pour très loin ni

Nazi Punks Fuck Off



Sortie du tome 2 de la BD Zumbies. Les quatre Zumbies, le groupe de rock réanimé du tome 1, se déplacent jusqu’au Heavy Rock Contest, le plus grand concours rock du monde, dont le vainqueur gagne un enregistrement par la meilleure société de production du monde sur Fire Island, la Mecque du rock. Chaos, disorder, et mayhem les suivent sur leur propre Highway to Hell, comme ils suivaient le bus pour Nowhere dans lequel roulaient les Sex Pistols.

C’est toujours rock (plenty of name dropping). C’est toujours violent. C’est toujours gore. C’est toujours sexy (kind of). C’est toujours gras.

C’est toujours drôle, mais un peu moins. Ce n’est plus original (une idée ne peut être originale qu’une seule fois, malheureusement). On y trouve un beau Godwin O_o

Mais. C’est hilarant, speed, explosif, extrême. C’est vert, gris, rouge, primitivement colorisé mais précisément dessiné. Ce n’est pas très fin, mais c’est une énorme dope. Presque The perfect drug.

On referme l’album en éprouvant une furieuse Sympathy For The Devil et l’impression d’avoir Broken On Through To The Other Side, la tête vidée et le pouls à 150.

The Zumbies, t2 Heavy Rock Contest, Julien CDM, Lindingre

L'avis de SBM

Commentaires

SBM a dit…
J'ai découvert la série avec cet album, et je lirais bien le premier mais c'est bizarre, les bibliothèques de mon département n'en sont pas friandes : je n'arrive pas à mettre la main dessus... serait-ce un peu trop crade ? :-)