Arrowsmith - Busiek - Pacheco

1915, la guerre déchire l’Europe; ses protagonistes l’ignorent mais elle est partie pour durer longtemps. A moins que… A moins que, dans l’Europe uchronique créée par Kurt Busiek et Carlos Pacheco, les choses ne tournent autrement. Si ça ne tenait qu’à Fletcher Arrowsmith, en tout cas, elle serait plus courte. Mais il faudrait déjà que le jeune homme, fils du forgeron d’Herbertsville (Connecticut, Etats-Unis de Colombie) , puisse intégrer l’Unité d’Elite Aérienne, ce corps de fous volants qui patrouillent avec leurs dragonnets au-dessus des tranchées de Gallia et affrontent dans des duels épiques et toujours sanglants leurs ennemis des Empires Centraux. A la lecture de ce qui précède, tu auras compris, lecteur, que le monde d’Arrowsmith est uchronique. 1100 ans après la Paix de Charlemagne, le monde est fait de nations qui ne ressemblent qu’en partie à celles que tu connais. De plus il est baigné, et là l’uchronie se double de fantasy, dans une magie absente du nôtre et habité, au coté

Brève revue de BD


Sortie du tome 6 de la saga Prométhée de Christophe Bec, sobrement intitulé "L’arche".
L’histoire est toujours aussi riche et complexe, sans jamais se perdre dans ses propres méandres, même s’il est de plus en plus nécessaire de relire les précédents pour se remettre la totalité de la tapisserie en tête. La mise en scène de la série est toujours résolument cinématographique, et l’accumulation des mystères entre mythologie, ufologie, pouvoirs extra-sensoriels, et espionnage, font de cette série un X-Files sur papier absolument passionnant.


Sortie aussi, quatre ans après le précédent, de "La fée Sanctus", tome 3 des Chevaliers du pardon, le second cycle de la série « Complainte des landes perdues » de Dufaux et Delaby. Une intrigue simple et linéaire mais efficace caractérisait les deux premier opus. Ici la simplicité devient un peu excessive, les quêtes semblent trop faciles, leur résolution bien trop rapides, et les planches dilatoires sont trop nombreuses. Pas déplaisant, ce tome 3 donne le sentiment de ne contenir que peu. Reste l’avancement d’un cycle en court et des dessins d’une beauté époustouflante qui rappellent la qualité de l’autre série des mêmes, Muréna.

L’arche, Prométhée 6, Bec, Rafaelle
La fée Sanctus, Les chevaliers du pardon 3, Dufaux, Delaby

Commentaires

Guillaume44 a dit…
Je suis toujours épaté par tes trouvailles. Je ne suis pas très bon pour suivre l'actu BD.
Gromovar a dit…
J'ai un bon libraire et il y a quelques auteurs dont je suis les parutions.